Le froid malmène nos aqueducs

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le froid polaire qu’on connaît depuis plusieurs jours à Toronto et dans une bonne partie de l’Amérique du Nord fait la vie dure aux réseaux d’aqueducs de la ville comme aux tuyaux des maisons et édifices.

Les aqueducs de la ville sont enfouis sous le niveau de gel, soit à environ quatre pieds de la surface. Mais des températures très basses pendant une longue période font fi de cette mesure, provoquant des bris importants.

Du 1er janvier au 28 février, la Ville rapporte 772 bris d’aqueducs et 1839 réparations d’autres tuyaux. Des entreprises privées ont été embauchées et des employés d’autres services municipaux ont été empruntés pour apporter des renforts au personnel de la voirie, débordé.

Voici quelques conseils:

• Par grand froid, laissez couler un mince filet d’eau dans un robinet pour assurer un mouvement continuel dans le système de votre résidence.

• Si vos tuyaux d’eau sont collés à un mur extérieur qui n’est pas isolé, essayez de l’en séparer légèrement et de l’envelopper de matière isolante.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• Isolez tous les tuyaux qui se trouvent à l’extérieur.

• Laissez les portes de cuisine, salle de bain et salle de lavage ouvertes pour permettre à l’air chaud de la maison de circuler autour de la plomberie.

• Si vous devez vous absenter de la maison pour longtemps, coupez l’eau venant du tuyau de la Ville.

• Pour réchauffer un tuyau gelé, ouvrez un robinet d’eau froide au sous-sol, projetez l’air chaud d’un séchoir à cheveux sur le tuyau pendant une heure ou deux, puis enveloppez le tuyau d’une serviette chaude. La fonte de l’eau gelée dans un tuyau peut prendre d’une à six heures…

www.toronto.ca/water

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur