Le French Pop-Up torontois fait honneur à l’artisanat français

Amélie et Elisabeth, fondatrices de Rouge Citron.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Que ce soit pour Noël, la Saint Valentin ou encore Pâques, les créations du French Pop-Up, un collectif d’artistes francophones créé en février dernier, constituent des idées de cadeaux toutes aussi variées les unes que les autres.

Entre les créations florales de Phyl’home, les sacs fourre-tout de Rouge Citron, les pagaies d’AB paddle et les fines broderies de CSPArts, il y en a pour tous les goûts.

Si chacune de ces artisanes est installée à Toronto depuis quelques années ou quelques mois, c’est à travers l’association Toronto Accueil que les sept jeunes femmes se sont réunies au sein du French Pop-Up. Depuis, elles se retrouvent régulièrement pour aborder leurs prochaines créations.

100% féminin

Au départ, la création était essentiellement un moyen de s’extirper du rôle de la mère au foyer en occupant une fonction non contraignante et praticable depuis chez soi.

«Nous sommes pour la plupart des femmes d’expatriés au Canada. Lorsqu’on suit son époux dans un pays, il est difficile de faire carrière et avoir du temps pour soi, pour ses enfants, partir en vacances etc. L’idée avec le French Pop-Up était d’occuper nos journées en faisant quelque chose qui nous plait et qui soit praticable depuis la maison, tout en étant nos propres patronnes», explique Élizabeth.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce collectif 100% féminin est aussi un moyen de s’affirmer et de se faire un nom pour Salima, l’une des deux créatrices de Phyl’home. «Maintenant, quand on me croise à des événements, je ne suis plus la femme de, on me reconnait désormais pour mes arrangements floraux.»

Emma et Salima, les deux créatrices des arrangements floraux Phyl’home.

En toute convivialité

«L’idée d’origine», déclare Catherine, «était de faire comme un concept store autour de l’art made in France.» La touche française est une «plus-value» dans leur création, un moyen d’attirer les Torontois sensibles à l’artisanat de l’Hexagone.

Comme à la maison par l’artiste France

À tour de rôle, l’une d’entre elles devient hôtesse de l’événement et accueille les ventes des autres créatrices. Le fait de se réunir régulièrement chez soi et de mettre en commun leurs ventes leur permettent de toucher un large public.

Le French Pop-Up grandissant, les jeunes femmes souhaiteraient désormais trouver un emplacement permanent où vendre collectivement leurs œuvres.

CSPArts Embroidery par Catherine

De la conception à la commercialisation

Toutes, sauf Catherine qui travaillait déjà dans le milieu de la haute couture, sont devenues créatrices par reconversion, mais surtout par passion.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dès lors, elles ont chacune créé leur marque et acquis un savoir-faire particulier. Par exemple, Clémentine a suivi de multiples formations afin d’apprendre le travail des pierres précieuses.

Très vite, cette nouvelle occupation a pris une grande ampleur: lancer une marque impliqua de tenir son propre compte, gérer le marketing ainsi que la communication via les réseaux sociaux. Il s’agit également de s’adapter à sa clientèle et de s’inspirer des tendances actuelles tout en conservant un savoir-faire artisanal.

Sortir ainsi de sa zone de confort était un défi que toutes ont choisi de relever, non sans ressentir quelques craintes. Catherine évoque notamment sa peur de voir ses investissements financier et personnel non rentabilisés.

Un partage de savoir-faire

Mais le French Pop-Up, c’est surtout un partage de connaissances. «C’est motivant de travailler en groupe. On apprend les unes des autres», déclare Bérénice.

Des techniques de couture aux broderies, toutes apprennent à faire à la main des objets décoratifs toujours connectés aux tendances de mode actuelles. À titre d’exemple, la marinière ou le sac fourre-tout sont des incontournables que les créatrices réinventent à leur façon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bien plus qu’un collectif d’artistes francophones, le French Pop Up incarne donc l’art du travailler ensemble. Le partage d’expérience, la bienveillance, le travail d’équipe sont autant de valeurs que les créatrices du French Pop up sont fières de partager entre elles et avec leur clientèle.

AB Paddle par Bérénice

Le French Pop Up présentera ses créations lors du Marché de Noël de l’AFT ce samedi 30 novembre. La prochaine vente à domicile aura lieu chez Bérénice le 4 décembre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur