Le faucon protecteur

Partagez
Tweetez
Envoyez

On a souvent besoin d’un plus… grand que soi! C’est ce qu’ont compris ces oiseaux qui se protègent de leurs ennemis grâce à l’aide involontaire d’un oiseau encore plus gros.

Il s’agit, en Arizona, des colibris, ou oiseaux-mouches. Leurs oeufs sont souvent dévorés par des geais… sauf lorsque leur nid est installé dans le même arbre qu’un oiseau de proie — dans ce cas-ci, un faucon.

Ce dernier semble complètement se désintéresser de l’oiseau-mouche et de ses oeufs, mais en revanche, il ne dédaigne pas dévorer un geai au petit déjeuner: celui qui s’approche trop de l’arbre risque donc de voir un faucon lui tomber dessus du haut du ciel.

Le biologiste Harold Greeney, qui a «cartographié» les comportements de ces trois espèces dans le sud de l’Arizona, parle dans la revue Science Advances d’un «champ de force invisible» qui protège l’arbre et ses habitants. Pour le colibri par contre, les ennuis commencent lorsque le faucon décide de déménager..

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur