Le CREFO s’offre une journée de débats sur l’immigration francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Immigration francophone, inclusion et transformations sociales.» C’est autour de ce sujet que s’est articulé le séminaire d’été sur la francophonie 2006. Une manifestation au sein de laquelle a tenu à s’impliquer le Centre de recherches en éducation franco-ontariennes (CREFO), qui organisait une journée de tables rondes sur l’école et la diversité, le vendredi 9 juin dernier.

Quatre thèmes majeurs, 16 intervenants et une quarantaine de participants. Il n’y a pas de doutes, le sujet sur l’insertion des communautés francophones au sein de la société ontarienne fait débat et passionne les principaux intéressés.

Parmi les sujets évoqués, il a fortement été question de l’intégration des minorités ethno-culturelles – comprendre les immigrants francophones des pays d’Afrique – et de l’impact que l’éducation pouvait avoir sur le changement des mentalités.

Car même s’il n’est pas non plus ouvertement question de «discrimination raciale», force est de constater que l’équité est encore à affiner. À ce jour, l’immigration en provenance des pays d’Afrique est globalement plus diplômée que celle des autres pays francophones, alors que le taux de chômage y est plus fort une fois au Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De même, les divergences salariales sont non négligeables, puisqu’elles atteignent généralement 3 000 $ par an à poste et qualification égale. Des chiffres qui n’ont pas manqué d’inspirer l’assistance, puisque le temps accordé aux questions s’est vu généralement doublé devant les nombreuses interrogations du public.

Un succès dont s’est réjouie Diane Farmer, organisatrice de cette journée: «Ces échanges sont très importants et ces débats apportent beaucoup à nos étudiants. Le sujet que nous avons traité est crucial pour décrypter le visage de la francophonie des années à venir.»

Une communauté qui, depuis le dernier recensement, compterait désormais 550 000 membres en Ontario.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur