Le Conseil municipal vote pour le prolongement du métro jusqu’à Scarborough

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après deux jours de débats parfois confus et tumultueux, les conseillers municipaux de Toronto ont approuvé, mercredi, le prolongement du métro jusqu’à Scarborough.

Les élus sont donc revenus sur leur décision, prise l’an dernier, de construire un train léger de surface dans l’est de la ville plutôt qu’un métro souterrain, mais on ne sait toujours pas d’où viendront les fonds supplémentaires nécessaires.

Leur décision d’opter pour le prolongement du métro, à 28 voix contre 16, est conditionnelle à des investissements supplémentaires de la province et du gouvernement fédéral qui sont encore loin d’être confirmés.

Le prolongement du métro vers Scarborough (le remplacement de la vieille ligne RT: Rapid Transit) coûtera 3 milliards $.

On s’attend à ce que la province fournisse 1,8 milliard $. Quand la contribution du fédéral, qui serait de l’ordre de 400 à 600 millions $, on ne ne sait pas si on puisera dans la somme allouée à la ligne Sheppard (qu’il faudra alors retarder, ce qui susciterait une autre controverse), ou si cela fera l’objet d’un tout nouvel octroi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jeudi, le ministre ontarien des Transports, Glen Murray, a indiqué que la province était prête à construire un métro plutôt qu’un train léger, mais que ce serait seulement environ les deux tiers du financement annoncé pour le train léger qui pourraient être alloués au métro. En effet, une partie des 1,8 milliard $ a déjà été dépensée pour des études. Il y aura aussi des pénalités à payer pour l’annulation de certains contrats.

Le conseiller Denzil Minnan-Wong, un allié traditionnel du maire, avait déposé mardi une motion en faveur du report du vote, puisque «nous ne savons pas d’où va venir l’argent»…

Selon lui et bon nombre d’observateurs de la scène politique, le gouvernement libéral provincial a accepté de rouvrir le débat sur le prolongement du métro afin de gagner les faveurs des électeurs de Scarborough en prévision de l’élection partielle du 1er août.

Le maire Rob Ford, lui, lorgne vers les prochaines élections municipales d’octobre 2014. Il tentera de montrer aux Torontois qu’il a tenu sa promesse de prolonger le métro.

Il se dit désormais prêt à augmenter «modestement» l’impôt foncier pour financer le projet, lui qui s’était toujours opposé dans le passé à toute nouvelle taxe pour financer le transport en commun. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le maire propose une augmentation supplémentaire de 0,25% de l’impôt foncier à partir de 2015. À l’instar du directeur général de la ville, Joe Pennachetti, la majorité des conseillers municipaux opteront plutôt en faveur d’une hausse de 1,1 % à 2,4 %.

Rob Ford compte désormais beaucoup sur l’appui du gouvernement conservateur à Ottawa, affirmant qu’on ne leur avait pas donné de «signal clair» jusqu’à maintenant.

L’agence provinciale Metrolinx, qui tente d’intégrer les plans de transport en commun pour la grande région de Toronto à Hamilton, a donné jusqu’au 2 août à la Ville pour faire son choix.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur