Le Comité français de la Ville peut maintenant se réunir

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un an après son élection, le conseil municipal de Toronto a adopté ce mardi 3 novembre la liste des membres qui formeront son Comité consultatif de langue française. C’est ce que rapportait mardi l’émission #ONFr de TFO.

Le conseil municipal a entériné la liste des six représentants de la communauté qui siégeront au comité. Il s’agit de Lise Marie Baudry du Centre francophone de Toronto, de Diane Charperon-Lor du Club Canadien de Toronto, d’Isabelle Girard des Centres d’Accueil Héritage, de Gilles Marchidon de l’Association des communautés francophones de l’Ontario (ACFO) de Toronto, de Guy Mignault du Théâtre français de Toronto et de Léonie Tchatat de La Passerelle-IDE.

Le maire John Tory a insisté sur l’importance de cet organe consultatif lors d’une récente entrevue avec #ONfr. «C’est une autre reconnaissance de l’importance de la langue française et de la population francophone de Toronto. Quand je suis arrivé comme maire, on m’a demandé si on devait le conserver. J’ai dit que c’était très important», a-t-il affirmé.

Lors de cet entretien, il a confirmé qu’il avait réfléchi à l’idée de co-présider le Comité français de Toronto. «J’ai offert de siéger au comité, mais ce n’était pas vraiment possible. Je suis très occupé. Norm Kelly parle français un peu comme moi et il a fait savoir qu’il souhaitait s’impliquer», a indiqué le maire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le nouveau Comité français devrait se réunir au moins une fois d’ici la fin de l’année. Son rôle est d’assurer une liaison entre la communauté francophone et l’administration municipale.

Le maire Rob Ford avait aboli le Comité français, avec d’autres comités consultatifs communautaires, au début de son mandat, mais le Conseil municipal l’avait reconstitué en 2014.

Cité par #ONFr, Gilles Marchildon, qui co-présidait le Comité l’an dernier, s’est dit «heureux de constater que c’est relancé. On attendait ce dénouement impatiemment. Ça faisait plusieurs mois que j’étais en discussion avec la ville. La route a été longue», a-t-il indiqué.

* * *
À LIRE AUSSI DANS L’EXPRESS:
18 août 2015: Presqu’un an sans Comité français à la Ville
22 juillet 2014: Deuxième et dernière réunion du Comité francophone de la Ville
27 mai 2014: Comité francophone de la Ville de Toronto: c’est (re)parti!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur