Le Comité français de la Ville de Toronto supprimé?

Clarisse Ngana, présidente du comité français de la Ville de Toronto.

19 avril 2011 à 14h33

Le comité français de la Ville de Toronto a été qualifié de superflu, la semaine dernière, par un rapport municipal commandé par le maire Rob Ford. En tout, ce sont plus de 20 groupes consultatifs qui risquent d’être abolis dans les prochaines semaines.

Dans les faits, le Conseil municipal ne compte pas établir de nouveau le Comité français et souhaite le mettre à la disposition de la Direction de l’équité, de la diversité et des droits de la personne.

«Le directeur municipal Joe Pennachetti veut mettre ce dossier entre les mains de ce comité qui décidera du sort du Comité français», indique Clarisse Ngana, la présidente du comité français de la Ville de Toronto.

«Nous avons un mandat important. Celui d’assurer la liaison entre la communauté francophone et l’Hôtel de Ville. Nous aidons la Ville à servir la population franco-ontarienne et c’est pourquoi j’entends bien demander une rencontre avec le maire pour nous défendre», ajoute la présidente.

Il est à noter que Toronto est une région désignée en totalité sous la Loi sur les services en français, depuis 1990. «Les francophones bénéficient d’une législation qui garantit au public le droit de recevoir des services en français de la part des ministères et organismes du gouvernement de l’Ontario», fait valoir Clarisse Ngana.

Malheureusement, les municipalités sont exemptées de l’application de la Loi provinciale sur les services en français.

La Ville de Toronto présente un déficit d’un peu plus de 774 millions $ en ce moment. C’est donc pour ces raisons que le Conseil municipal veut réduire ses dépenses et éliminer le budget accordé chaque année aux différents comités. «Nous n’avons pas un budget énorme. Ce n’est sûrement pas ça qui fait une très grande différence», défend Mme Ngana.

Révision du dossier

La recommandation du directeur municipal sera donc examinée lors de la rencontre du comité exécutif de la Ville mercredi prochain, soit le 20 avril. «Le conseiller municipal, qui représente le Conseil municipal lui-même sur le Comité français, fait partie du Comité exécutif de la Ville. Il prendra la parole devant ses pairs pour défendre notre comité. J’ai l’intention, en compagnie des autres membres du comité français, d’y intervenir aussi», affirme la présidente.

Pour préserver ce Comité, Mme Ngana est d’avis qu’il faut lui accorder les ressources financières et le soutien politique dont il a besoin. «Il faut prouver qu’il y a un intérêt véritable à conserver ce lien avec la communauté francophone», soutient-elle.

Le Comité exécutif, présidé par le maire, va donc débattre du sort du comité mercredi. La question sera ensuite référée au Conseil pour une décision finale.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Autochtones et langues officielles

La Charte canadienne des droits et libertés rédigée dans une langue autochtone. (Photo: Radio-Canada)
Des juristes se demandent quelle forme doit prendre l'éventuelle loi fédérale sur les langues autochtones.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h56

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Patricia Cano lance son nouvel album au Lula Lounge

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h53

Des chansons qui resteront à jamais

Beau Dommage: Michel Rivard, Réal Desrosiers, Marie-Michèle Desrosiers, Pierre Huet, Robert Léger, Michel Hinton. Pierre Bertrand était absent. (Photo: Tom Sandler)
Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisait samedi soir quatre auteurs-compositeurs canadiens monumentaux, Beau Dommage, Bruce Cockburn, Neil Young et Stéphane Venne, au...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h52

Rêver entre ciel et mer à Samana

samana
République Dominicaine
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h43

Man Ray, l’un des artistes les plus originaux du 20e siècle

Man Ray, éditions Taschen, 2017, broché, couverture souple, 21x27,5 cm, 252 pages. La première de couverture reproduit la photographie Érotique voilée, 1933, et la quatrième Le Baiser, 1935.
Peintre et photographe de corps et d'objets inhabituels
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h42

Daniel Poliquin recevra le Prix France-Acadie

Daniel Poliquin
Après avoir fait relâche en 2016 pour redéfinir les auteurs et titres admissibles, le Prix France-Acadie revient en force et annonce que lauréat 2017,...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h40

Un polar où la vérité est infréquentable

Franz Bartelt, Hôtel du Grand Cerf, roman, Paris, Éditions du Seuil, coll. Cadre noir, 2017, 352 pages, 39,95 $.
Crapuleries et coucheries dans un village belge
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h34

Quiz : Les champignons

champignons
Les mots eucaryotes, thallophytes et eumycètes vous sont probablement inconnus. Ils réfèrent tous aux… champignons.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h29

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur