Le Collège Boréal s’implique pour la Journée nationale de l’enfant

Partagez
Tweetez
Envoyez

«L’enfance trouve son paradis dans l’instant. Elle ne demande pas du bonheur. Elle est le bonheur.» Telle est l’image que reflétait les enfants de la garderie francophone La Farandole: sourires sur les visages, éclats de rires et étoiles dans les yeux. Pour fêter les enfants mais aussi leurs droits, les étudiants de 1ère année du Collège Boréal ont organisé des activités dans toutes les garderies francophones de Toronto pour célébrer la Journée nationale de l’enfant, le 20 novembre prochain.

«Nous avons fait des cartes de vœux, des certificats pour les enfants, des macarons, des affiches sur les droits de l’enfant à donner aux parents et des rubans bleus», explique Céline Gagnon, l’une des apprenantes du Collège Boréal. Des 17 étudiants participant au projet, quatre s’étaient déplacés à la garderie, jeudi dernier, pour annoncer les multiples activités mises en place.

Une façon pour ces futurs éducateurs en service à l’enfance qui ont étudié la Convention internationale sur les Droits de l’enfant de l’ONU, de participer aux célébrations du 20 novembre. Ce jour-là, le Canada fêtera la Journée nationale de l’enfant.

Dans la garderie, les enfants de 4 à 5 ans ont accueilli avec plaisir les petits cadeaux et ont arboré fièrement le ruban et le macaron préparés par les étudiants. Chacune des treize garderies francophones recevra donc une trousse à distribuer aux élèves et parents le 20 novembre.

L’an dernier, l’initiative du Collège Boréal avait eu un grand succès. Cette année, les apprenants ont basé leur projet sur la thématique «j’ai le droit de me faire entendre». Une opportunité également, pour les enseignants, d’expliquer les droits et devoirs des enfants ainsi que les conditions de vie des autres enfants du monde.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur