Le Centre des Sciences en tête

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis ma dernière visite au Centre des Sciences de l’Ontario, quand il était en phase de transition, il y a eu beaucoup de changements pour le mieux: le Chemin de la Forêt, une signalisation à même le sol, des scientifiques en Segway, un mur d’escalade, une expédition antarctique, un plancher de danse… et la nouvelle exposition Brain: The inside Story.

J’ai visité le Centre un vendredi, quand il était en pleine effervescence d’adolescents joyeux en visite scolaire. Ça m’a rappelé combien plus amusante devient une visite au Centre des Sciences quand on permet à nos grands d’y emmener leurs amis. (Ils adorent partager leurs découvertes avec les copains.)

Entrée en matière

J’aime toujours accéder aux activités du Centre par le Niveau 2 (à gauche de la billetterie). En plus de nous offrir une vie prenante sur le ravin, il est bordé d’un ruban à mesurer géant, jalonné de roches résumant l’histoire géologique de notre Terre.

Il mène au Grand Hall dans lequel nous attend une fascinante installation de plaquettes bleues tournant sur elles-mêmes depuis le haut plafond.

Puis on arrive à la partie préférée des bambins: les trois escaliers roulants qui mènent au Niveau 6. (Chaque âge y trouve son compte.)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du haut du troisième escalier, on peut voir un immense tronc de pin blanc avec ses racines. Ils marquent l’entrée du Chemin de la Forêt, dans laquelle on trouve la spectaculaire coupe transversale d’une épinette de Sitka née en 1496!

Sur le plancher, des autocollants nous dirigent vers les diverses activités accessibles de la «Hot Zone». (Il est de plus en plus difficile de se perdre dans le Centre.) Prenez quelques minutes pour jouer avec le plancher interactif de ce grand hall. Il comprend un «étang» de poissons.

Faites ensuite admirer aux enfants l’oeuvre d’art Biotectonics de Elaine Whittaker avant de leur dire qu’il s’agit d’images prises par l’artiste dans son studio-laboratoire alors qu’elle cultivait des bactéries anciennes.

Décisions, décisions

Depuis ce vaste hall, on voit les arches lumineuses de trois grandes salles du Ontario Science Centre, mais je vous suggère d’abord de diriger tout le monde dans la vieille section du Centre, vers la Forêt tropicale où la chaleur offrira un contraste amusant avec la froideur de la grotte avoisinante dans la section Terre vivante.

Au-delà de la grande colonne générant une tornade, il y a l’Arcade des sciences, là où l’on trouve la populaire boule électrique qui dresse les cheveux sur nos têtes (un générateur Van der Graaf).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au coeur de l’action

Le coeur de l’action ne se passait pas du côté de la nouvelle exposition, mais plutôt dans la salle complètement réaménagée de façon élégante et engageante: L’Extrême Humain d’AstraZeneca au Niveau 6 (devant le restaurant).

Entre autres, son expédition antarticque (où l’on gravit le mont Everest) prend la forme d’un amusant labyrinthe, petit mais efficace, où l’on entre, prend des décisions et «subit» les conséquences (attention: on meurt beaucoup dans ce jeu). Quand on en sort, on comprend la pertinence d’un mur d’escalade à notre droite.À l’autre bout de la salle, je voyais des ados s’en donner à coeur joie sur une petite piste de danse équipée d’un juke-box.

Ne manquez pas de monter les escaliers tout près de cette section et de traverser le tunnel sombre pour voir ce qui arrive! (Je ne dis rien.)

À l’intérieur du cerveau

L’exhibition Brain: The Inside Story (Niveau 6, au fond de la Hot Zone, dépassé l’aire des ateliers Roc Papier) est unilingue, comme toutes les expositions itinérantes qui nous arrivent des États-Unis. C’est son seul défaut.

Elle est moins physique que le reste des attractions du Centre des Sciences. Je recommande donc d’y emmener les enfants seulement après leur avoir permis de brûler leur énergie dans les autres activités.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a beaucoup de lecture impliquée pour profiter des expériences où l’on tente par toutes sortes de façons originales de nous faire comprendre le fonctionnement du cerveau. Par exemple, un présentoir comprenait une installation de bobines de fil colorées qui ne disent rien regardée en petits groupes, mais représente La Joconde à l’envers. Il nous faut quelques secondes conscientes pour effectuer le travail de décodage visuel que notre cerveau effectue sans cesse en 1/50 de seconde.

Les petits adorent les écrans interactifs au fond de la salle, où l’on prend des décisions pour un bambin gourmand et voit les conséquences physiologiques de nos décisions sur notre corps. (Pas facile la vie de voleur de biscuit!)

Et le reste…

En fin de journée, le Centre d’innovation de la famille Weston avait tout du «lendemain» d’un party réussi. Toutes les installations avaient été bien utilisées par les jeunes visiteurs du jour, bien occupés à faire des concours de lancer d’avion de papier, designer des chaussures, faire des petits films animés, prendre leur photo pour le mur de bulles, etc.

On termine avec une remontée au Niveau 4 où les plus vieux se dirigent vers la salle de l’Espace tandis que les enfants de 8 ans et moins s’éclatent dans les deux salles de KidSpark. (Notez que s’il n’y a pas trop de monde, les préposés laisseront les grands enfants accompagner les petits.) KidSpark comprend une chambre à effets spéciaux, des jeux d’eau, une belle vue panoramique sur l’étang et bien d’autres choses.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Renseignements

Centre des Sciences de l’Ontario 416-696-1000
770 Don Mills Road (au sud de l’avenue Eglinton Est)

www.ontariosciencecentre.ca

Quand: L’exposition Brain sera là jusqu’au 29 mars 2015.
Le Centre est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h et les weekends et jours fériés, de 10h à 17h. Fermé le 25 décembre, mais ouvert tous les autres jours de l’année!
Combien: $22/adultes, $16/13-17 ans ou aînés, $13/3-12 ans, gratuit pour les 2 ans et moins, $10/stationnement. (Le tarif comprend l’exposition temporaire.)

* * *
Nathalie Prézeau est l’auteure de Toronto Fun Places… for families et des deux guides Toronto Urban Strolls… for girlfriends 1 et 2, en vente en librairies et sur ses deux sites. Elle anime aussi le blogue Passions 100 facons.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur