Le cellulaire sur les bancs d’école

Partagez
Tweetez
Envoyez

Des chercheurs israéliens ont voulu connaître la proportion d’élèves du secondaire qui accèdent aux réseaux sociaux à partir de leur téléphone cellulaire durant les heures de classe.

Selon eux, cela se chiffre à environ 94 %! Seulement 4 % des élèves interviewés ont affirmé ne jamais allumer leur cellulaire en classe. En plus de consulter les réseaux sociaux – l’activité la plus commune —, ces jeunes écoutent de la musique, jouent à des jeux, envoient des textos et des photos et parlent au cellulaire durant les cours.

Si le sexe de l’enseignant n’influence pas la fréquence d’utilisation du téléphone portable, celle-ci s’intensifie durant les cours de sciences humaines et diminue durant ceux de mathématiques et de sciences.

Étonnamment, les élèves des enseignants les plus permissifs utilisent moins fréquemment leur cellulaire que ceux des professeurs plus stricts. Plusieurs enseignants craignent que ce comportement perturbe la classe et nuise à la capacité de concentration et d’apprentissage des utilisateurs de cellulaires et de leurs camarades. Mais parions qu’ils devront s’y faire…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur