Le cardinal Léger au secours des lépreux

Il y a 40 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 11 décembre 1967, le cardinal Paul-Émile Léger quitte le confort de l’archidiocèse de Montréal pour aller travailler dans une léproserie en Afrique. Il a 63 ans et sa démission comme archevêque, annoncée le 9 novembre 1967, prend tout le monde par surprise.

Paul-Émile Léger ignore qu’il lui reste encore 24 années à vivre. Le cardinal sait cependant qu’il veut servir encore l’Église avec ardeur. L’inspiration lui vient de sa devise: «Sous la conduite de Marie, tu ne connaîtras pas la fatigue».

Devenu missionnaire, Léger se rend à Yaoundé (Cameroun). Pendant sept ans, il loge dans une modeste roulotte, connaît les nuits longues et noires du pays, des moments de solitude aussi. Il préside des célébrations liturgiques, visite les villages, s’entretient beaucoup avec les enfants. Il fait construire un hôpital moderne pour les lépreux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À l’âge de 70 ans, il revient à Montréal, s’offre à faire du ministère paroissial, mais constate les limites de son âge. Il crée alors la fondation Les Œuvres du Cardinal Léger, dont les objectifs sont variés. Il s’agit aussi bien d’apporter une aide aux pays d’Afrique qu’aux personnes âgées d’ici. Une équipe bien structurée de collaborateurs et collaboratrices s’emploie à recueillir des dons et à les distribuer.

L’âge et la maladie imposent des contraintes et finissent par confiner le cardinal à la résidence du Vieux Séminaire où il vit avec ses confrères sulpiciens. Hospitalisé à l’Hôtel-Dieu, il y décède le 13 novembre 1991, à l’âge de 87 ans.

Pendant deux jours entiers, Paul-Émile Léger repose en chapelle ardente à la basilique Notre-Dame, où des milliers de Montréalais viennent lui rendre hommage, d’un regard et d’une prière. C’est là aussi qu’ont lieu des funérailles émouvantes, le 16 novembre. Puis son cercueil est transporté à la basilique-cathédrale et placé dans la chapelle funéraire des évêques.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur