Le berceau de l’Amérique française à l’orée de ses 400 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que l’on vient tout juste d’enjamber 2007, la ville de Québec a déjà l’esprit en 2008. Une année qui marquera les 400 ans de la ville et de l’établissement de la première colonie française permanente en Amérique du Nord.

Mais 2008, c’est également l’occasion rêvée pour Québec de se faire connaître et de vanter ses mérites. En plus d’une programmation étourdissante qui attirera un nombre estimé de 11 millions de touristes, des projets d’infrastructures totalisant 150 millions $ viendront redynamiser la ville. Et surtout, Québec aura l’occasion de charmer les caméras du monde entier qui seront alors braquées sur elle.

Un budget de 90 millions $ servira à lui seul à financer des manifestations culturelles qui viendront transformer Québec le temps d’une année. Robert Lepage, le Cirque du Soleil, Luc Plamondon, Franco Dragone sont quelques-uns des plus grands créateurs québécois du moment qui ont été mobilisés.

Québec cherche-t-elle ainsi à créer un momentum similaire à celui que Montréal embrassa avec l’Expo 67 et les Jeux olympiques de 1976? «On souhaite que le 400e de Québec, avec toute l’envergure qu’on veut lui donner, soit à une échelle différente l’équivalent de ce que Montréal a vécu dans ces années-là», explique Pierre Boulanger, président et directeur général de la Société du 400e anniversaire de Québec, qui était en tournée de promotion la semaine dernière à Toronto.

Québec voit grand, et les préparatifs semblent aller bon train. Une centaine d’événements sont déjà à l’horaire, allant des manifestations sportives aux événements religieux en passant par une kyrielle d’activités culturelles qui laissent présager une année inoubliable pour tous ceux qui prendront part à la programmation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Parmi ceux-ci, une série d’événements de calibre international se démarquent:

• Le Sommet de la Francophonie réunira une soixantaine de chefs d’État du 17 au 19 octobre.

• Le Musée du Louvre se déplacera à Québec le temps d’une exposition exceptionnelle qui réunira 257 oeuvres d’art au Musée national des beaux-arts du Québec du 5 juin au 26 octobre.

• Le 49e congrès eucharistique réunira quelque 15 000 délégués dans la vieille capitale du 15 au 22 juin. Les congrès eucharistiques se clôturent généralement par une messe pontificale. Le pape n’a pas encore confirmé sa participation, mais tous les espoirs sont encore permis! Le comité organisateur prévoit recevoir une réponse dans les prochaines semaines.

• Le championnat du monde de hockey sur glace fera vibrer Québec du 1er au 18 mai. Ce sera la première fois que le championnat se déroulera en sol canadien.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• Luc Plamondon présentera Starmania en version opéra lyrique pour la première fois.

• Robert Lepage montera un spectacle son et lumière qui sera projeté tous les soirs de l’été sur les silos à grain dans le Vieux-Port qui formeront pour l’occasion un écran de plus de 600 mètres de long.

• Franco Dragone trans-formera les alentours du Musée de la civilisation grâce à un spectacle d’animation de son cru.

• Et Denis Bouchard est en charge des cérémonies d’ouverture du 400e qui se dérouleront au Carré d’Youville dans la nuit du 31 décembre 2007 au 1er janvier 2008.

«On va casser la glace dès les premières minutes de 2008 en lançant le message que 2008, c’est l’année du 400e!», lance Pierre Boulanger.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les célébrations devraient se terminer 10 mois plus tard, le 19 octobre 2008. Le comité organisateur tente de faire coïncider les cérémonies de clôture du 400e avec celles du Sommet de la Francophonie. Le Cirque du Soleil est en train de plancher sur un spectacle unique qui mettra fin de manière poétique à ces deux événements.

Entre ces deux dates, des activités auront lieu de manière quasi-permanente. Un temps fort viendra marquer de manière précise le 400e de Québec. «Le 3 juillet ce sera l’apothéose de la fête! Ça fera alors vraiment 400 ans que Québec existe et les cérémonies protocolaires auront lieu à ce moment-là», explique Pierre Boulanger. La fin de semaine qui suivra fera perdurer la frénésie dans toute la ville. «Il y aura beaucoup d’activités grand public où la population sera appelée à participer et ce sera organisé pour que la population s’approprie vraiment la ville.»

Le 3 juillet 1608 marque en effet l’arrivée de Samuel de Champlain à Québec. En passant un premier hiver des plus redoutables avec les quelques colons qui l’accompagnaient, le célèbre explorateur ne pouvait se douter que sur cet emplacement se bâtirait une ville qui serait la capitale de la Nouvelle-France jusqu’à sa chute en 1759, puis celle du Bas-Canada pour enfin devenir la capitale de la province du Québec.

«Québec a toujours été le berceau du fait français en Amérique. Et nous célébrerons donc une présence française ininterrompue en sol américain», soutient Pierre Boulanger.

Les Canadiens français auront une place de choix dans la programmation, promet le directeur général de la Société du 400e. Les détails ne sont pas encore dévoilés, mais une présence artistique des francophones hors Québec devrait être assurée au cours de l’été à l’Espace 400e, sur le bassin Louise, qui sera le lieu physique où se déroulera un large pan de la programmation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La France sera également à l’honneur. L’ancienne mère patrie investira 13 millions d’euros pour les fêtes du 400e qui seront divisés en deux volets. La France offrira en cadeau à Québec les rénovations du Musée de l’Amérique française qui deviendra le Centre de la francophonie des Amériques. Puis, le second volet de sa participation permettra de favoriser la présence d’artistes français à Québec durant l’année 2008.

Le thème de la rencontre a été retenu comme fil conducteur de la centaine d’activités inscrites à l’horaire. «La rencontre se décline à plusieurs sauces, explique Boulanger. Évidemment, au premier chef, il s’agit de la rencontre entre les Européens et les Amérindiens.

Puis, les nombreuses autres rencontres auxquelles ils se sont ouverts: avec une nature nouvelle, un continent nouveau, la rencontre entre les montagnes et le fleuve à Québec, avec un hiver que les Européens ne connaissaient pas et la rencontre avec les autres civilisations qui sont arrivées par la suite (Anglais, Irlandais, etc.).»

Plus qu’une fête gargantuesque, 2008 sera donc l’occasion pour Québec de faire sa marque, de laisser une empreinte indélébile dans l’imaginaire populaire. «Quand le 31 décembre 2007 va arriver, on espère que tout le monde va se dire ‘‘wow, quelle année exceptionnelle on vient de vivre. Quelle chance on a eu d’être là à ce moment-là!’’»

D’ici le 1er janvier prochain, Pierre Boulanger continuera à sillonner le Canada et les États-Unis pour attirer l’attention du public sur les festivités du 400e. «On souhaite que les gens s’intéressent déjà aux festivités et comprennent qu’en 2008 quelque chose d’exceptionnel va se dérouler à Québec.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il sera d’ailleurs de retour à Toronto le 16 mai pour présenter au Club canadien de Toronto les célébrations prévues dans la vieille capitale et tenter de convaincre un maximum de Torontois de faire de Québec leur destination touristique pour 2008. «Fêter les 400 ans de la ville de Québec, c’est aussi souligner l’origine du Canada», conclut-il.

Pour consulter la programmation complète: http://www.monquebec2008.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur