Le BDéiste Guy Delisle: le succès de la routine


8 mai 2012 à 9h53

Lorsqu’il part en 2008 à Jérusalem, où sa compagne est mutée, le Québécois Guy Delisle ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Armé de son calepin et d’un crayon il va arpenter les rues de la Ville Sainte pendant un an. Au retour, il enclenche le processus d’écriture et de dessin pour la création d’une nouvelle bande dessinée, Chroniques de Jérusalem, qui gagnera finalement le Fauve d’or à Angoulême, en France, capitale mondiale de la BD. Guy Delisle était à Toronto la semaine dernière pour promouvoir la traduction en anglais de sa BD et pour voir un documentaire, qui lui était consacré.

«Je n’avais pas beaucoup d’images de Jérusalem avant de partir, c’est une région qui ne m’attire pas. De ce que j’ai ressenti, il y a une tension là-bas. C’est une ville avec des check-points, on se fait contrôler à l’entrée des cafés. Avec des enfants, on n’est pas très rassuré.»

Toutes ces expériences, il les a condensées et animées dans Chroniques de Jérusalem, BD qui s’étale tout de même sur près de 300 pages.

«La bande dessinée est très pédagogique. Quand je reviens, on me pose plein de questions et c’est une manière d’y répondre. J’écris une grande carte postale!», explique le dessinateur.

Formé en arts visuels à Oakville, Guy Delisle habite désormais Montpellier, dans le sud de la France, quand il n’est pas à l’étranger pour suivre sa femme. Ses planches racontent le quotidien. Rien n’est romancé, «sinon tout pourrait être fictif. «J’aime raconter les petits trucs, la routine, même si la routine fonctionne mieux dans un contexte exotique!»

Après son année à Jérusalem, Guy Delisle a passé quasiment deux ans à mettre sur pied cette BD. «Je fais une page par jour, moins les jours où je ne peux pas travailler, et aussi le temps que je m’y mette!», indique l’auteur en esquissant un sourire

«De prime abord, cette situation paraît compliquée à raconter mais avec le temps qui passe ça se décante», dit Guy Delisle.

Contrairement à ses précédents albums, Chroniques de Jérusalem est en couleur, ce qui a permis à l’artiste de donner une autre touche à ses croquis en insistant sur la monotonie des couleurs de Jérusalem. «Toutes les maisons sont de la même couleur là-bas», précise Guy Delisle.

Déjà nominé plusieurs fois pour le prix principal du festival de la BD d’Angoulême, l’auteur québécois est cette fois reparti avec le prix, le Fauve d’or. «J’avais déjà été nominé et je n’avais pas gagné, donc avec le temps on apprend à relativiser. Ça fait quand même super plaisir, j’ai vécu un grand moment d’émotion», se souvient le dessinateur. Il reste malgré tout très humble sur l’histoire qu’il se permet de raconter, lui qui côtoie beaucoup d’humanitaires, qui ont des histoires beaucoup plus «extraordinaires et passionnantes à faire partager».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

S’installer et vivre à Toronto: mode d’emploi

Vue de Toronto du lac Ontario
Dans le nouveau guide français « S'installer à Toronto », Nathalie Prézeau livre de précieux conseils aux expatriés souhaitant venir vivre dans la Ville-Reine....
En lire plus...

19 mars 2019 à 14h41

Les Raptors se relancent aisément face aux Knicks

Les Raptors de Toronto se devaient de réagir après avoir perdu à Détroit, pour la troisième fois en trois confrontations face à l’équipe désormais...
En lire plus...

19 mars 2019 à 10h45

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur