Le BDéiste Guy Delisle: le succès de la routine


8 mai 2012 à 9h53

Lorsqu’il part en 2008 à Jérusalem, où sa compagne est mutée, le Québécois Guy Delisle ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Armé de son calepin et d’un crayon il va arpenter les rues de la Ville Sainte pendant un an. Au retour, il enclenche le processus d’écriture et de dessin pour la création d’une nouvelle bande dessinée, Chroniques de Jérusalem, qui gagnera finalement le Fauve d’or à Angoulême, en France, capitale mondiale de la BD. Guy Delisle était à Toronto la semaine dernière pour promouvoir la traduction en anglais de sa BD et pour voir un documentaire, qui lui était consacré.

«Je n’avais pas beaucoup d’images de Jérusalem avant de partir, c’est une région qui ne m’attire pas. De ce que j’ai ressenti, il y a une tension là-bas. C’est une ville avec des check-points, on se fait contrôler à l’entrée des cafés. Avec des enfants, on n’est pas très rassuré.»

Toutes ces expériences, il les a condensées et animées dans Chroniques de Jérusalem, BD qui s’étale tout de même sur près de 300 pages.

«La bande dessinée est très pédagogique. Quand je reviens, on me pose plein de questions et c’est une manière d’y répondre. J’écris une grande carte postale!», explique le dessinateur.

Formé en arts visuels à Oakville, Guy Delisle habite désormais Montpellier, dans le sud de la France, quand il n’est pas à l’étranger pour suivre sa femme. Ses planches racontent le quotidien. Rien n’est romancé, «sinon tout pourrait être fictif. «J’aime raconter les petits trucs, la routine, même si la routine fonctionne mieux dans un contexte exotique!»

Après son année à Jérusalem, Guy Delisle a passé quasiment deux ans à mettre sur pied cette BD. «Je fais une page par jour, moins les jours où je ne peux pas travailler, et aussi le temps que je m’y mette!», indique l’auteur en esquissant un sourire

«De prime abord, cette situation paraît compliquée à raconter mais avec le temps qui passe ça se décante», dit Guy Delisle.

Contrairement à ses précédents albums, Chroniques de Jérusalem est en couleur, ce qui a permis à l’artiste de donner une autre touche à ses croquis en insistant sur la monotonie des couleurs de Jérusalem. «Toutes les maisons sont de la même couleur là-bas», précise Guy Delisle.

Déjà nominé plusieurs fois pour le prix principal du festival de la BD d’Angoulême, l’auteur québécois est cette fois reparti avec le prix, le Fauve d’or. «J’avais déjà été nominé et je n’avais pas gagné, donc avec le temps on apprend à relativiser. Ça fait quand même super plaisir, j’ai vécu un grand moment d’émotion», se souvient le dessinateur. Il reste malgré tout très humble sur l’histoire qu’il se permet de raconter, lui qui côtoie beaucoup d’humanitaires, qui ont des histoires beaucoup plus «extraordinaires et passionnantes à faire partager».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur