Le 22 mars devient la Journée de la solidarité franco-ontarienne

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a proclamé le 22 mars Journée de la solidarité franco-ontarienne, un geste qui a été apprécié par les dirigeants communautaires qui marquaient ce jour-là le 15e anniversaire du grand rassemblement pour sauver l’hôpital Montfort, alors menacé de fermeture par le gouvernement provincial.

«La Journée de la solidarité franco-ontarienne proclamée par le maire Watson institutionnalise un devoir de mémoire pour la lutte de Montfort, et ce pour toutes les générations futures, c’est une décision politique courageuse et visionnaire», a déclaré Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario.

L’AFO a aussi remercié les cantons d’Alfred et Plantagenet, Hawkesbury Est, Champlain, les municipalités de la Nation, Casselman, Hawkesbury, Fauquier-Strickland, Mattice-Val Côté, Moonbeam, Val Rita-Harty, Nissiping Ouest, Cochrane, McGarry, et les villes de Hearst et Kapuskasing, qui se sont tous ralliés à cette vague de solidarité et ont fait des proclamations pour célébrer les 15 ans du grand rassemblement Montfort.

Pour Marie-France Kenny, la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, «le grand cri de ralliement lancé par les Franco-Ontariens lors du grand rassemblement du 22 mars 1997 n’a pas seulement fait trembler les murs du Centre civique d’Ottawa. Il a aussi retenti aux quatre coins de la francophonie canadienne.»

«Derrière ces trois mots, “Montfort, fermé, jamais!”, il y avait toute la force d’une collectivité qui se lève debout pour dire à nouveau, haut et fort, qu’elle ne laissera rien l’arrêter dans sa détermination de vivre en français et de faire en sorte que nos petits-enfants vivent en français», dit-elle.
Si le jugement de la Cour supérieure de l’Ontario dans la cause Montfort a créé un précédent important pour la protection de nos institutions de langue française, estime la FCFA, «le grand rassemblement, lui, a électrisé toute une communauté et inspiré la francophonie d’un bout à l’autre du pays».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur