L’autre est tout aussi imparfait que nous

Marie-Christine Chartier, Le sommeil des loutres, roman, Montréal, Éditions Hurtubise, 2020, 200 pages, 21,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les relations sont généralement plus compliquées qu’on peut se l’imaginer au départ. Voilà, en bref, le thème du tout nouveau roman de Marie-Christine Chartier, Le sommeil des loutres. On y découvre que «les cages faites à même nos bras laissent toujours des trous assez grands pour que l’autre s’y glisse».

Ce roman à deux voix met en scène Jake, célèbre acteur de 21 ans «au futur incertain, qui traîne derrière lui une liste de mauvaises décisions», et Émilie, étudiante de 18 ans, perçue par Jake «comme une bouffée d’air frais dans mon univers d’asphyxié».

Relation précieuse

Jake a toujours aimé jouer des rôles à la télé ou au cinéma. Ironiquement, en cours de route, il a oublié qui il était. Depuis la mort de son frère, l’état de base de Jake est la tristesse; tout ce qui s’élève au-dessus de ça demeure un bonus. Pour le moment, sa devise pourrait être «La vie s’occupe de nous mettre dans la marde, qu’on le veuille ou pas.»

En apparence, Émilie et Jake n’ont rien en commun, sauf leurs blessures béantes au cœur et leur travail à la pizzéria du coin. Et pourtant, au fil de leurs soirées de placotage, une relation précieuse se tissera entre eux, empreinte de l’espoir que l’aube revient toujours, même après la plus sombre des nuits.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jake est beau physiquement, mais ce sont ses mots qui résonnent dans la tête d’Émilie. «L’intelligence m’a toujours attirée autant que la beauté, et ça adonne que Jake possède les deux.» Ce dernier aime être la raison derrière les éclats de rire d’Émilie.

Des humains de qualité

Le style de Marie-Christine Chartier est coloré et finement ciselé. À titre d’exemple, elle fait dire à Jake «c’est comme si j’étais une vigne et qu’Émilie était le tuteur autour duquel je m’étais enroulé pour grandir». Ça lui permet de s’ancrer, de ne plus s’égarer.

La romancière excelle dans l’art de démontrer comment le regard de quelqu’un peut suspendre le temps, et d’illustrer comment une des beautés dans l’amitié consiste à deviner certaines choses tout seul, toute seule. Elle fait dire à Émilie: «il sait qui je suis et je sais qui il est, et il n’y a pas de place pour de l’adulation entre nous. C’est ce qui se passe quand on comprend que l’autre est tout aussi imparfait que nous.»

Le sommeil des loutres est un roman où nous savourons à quel point c’est une chance d’avoir des humains de qualité dans notre vie. L’amour de l’autre est sublime dans une relation, mais lui faire confiance demeure un choix que nous renouvelons chaque jour.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur