Laura Secord et Charles de Salaberry sur nos timbres

Partagez
Tweetez
Envoyez

Postes Canada a dévoilé le 20 juin une émission de timbres qui souligne l’héroïsme de deux personnages légendaires nationaux: Laura Secord et Charles de Salaberry. Cette émission est la seconde d’une série qui marque le bicentenaire de la guerre de 1812.

Par l’efficacité de leurs actions, Laura Secord et Charles de Salaberry auraient protégé l’identité distincte du Canada lorsqu’un conflit avec les États-Unis menaçait son avenir.

Queenston

En juin 1813, la famille de Laura Secord, qui vit à Queenston, en Ontario, près de Niagara Falls, héberge un groupe d’officiers américains. Après avoir surpris une conversation entre des officiers sur leur intention d’attaquer un avant-poste britannique, Laura Secord, jeune femme loyaliste et déterminée, s’éclipse discrètement pour aller avertir les officiers britanniques des visées des Américains.

Elle marchera plus de 30 kilomètres au travers de forêts sauvages pour éviter les sentinelles ennemies et pour prévenir le commandant britannique en poste.

Après avoir écouté Laura Secord lui raconter son dangereux périple, le lieutenant James Fitzgibbon positionne ses hommes et les guerriers des Premières Nations afin de tendre une embuscade à l’ennemi; il capturera plus de 400 soldats américains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Montréal

Ailleurs, à l’automne de la même année, quelque 4000 soldats américains marchent sur Montréal. Le lieutenant-colonel Charles de Salaberry, qui ne compte que sur un effectif inférieur en nombre, composé de Canadiens et de guerriers des premières Nations, anticipe cependant que les envahisseurs traverseraient la rivière de la Châteauguay, située 50 kilomètres au sud-ouest de Montréal.

De Salaberry profite d’un boisé marécageux et d’arbres abattus pour construire des barricades et disperser des hommes dans les environs. Lorsque l’attaque survient, de Salaberry ordonne à ses hommes de donner l’impression que l’ennemi affronte une imposante force canadienne cachée dans les boisés. Après quatre heures de combat, les Américains battent en retraite et la victoire de la bataille de la Châteauguay permet ainsi à Montréal d’éviter une attaque d’envergure.

Symbolisme

Même si les arrière-plans des deux timbres se fondent à la dentelure, chaque figurine se distingue par un arrière-plan qui rappelle le fait historique en question. Dans le timbre consacré à Laura Secord, le vert représente la forêt en été tandis que dans celui dédié à de Salaberry, l’or évoque un paysage d’automne.

De plus, à côté du lieutenant-colonel figurent des arbres abattus, une sorte de clin d’œil aux précieuses barricades qu’il avait fait construire. Enfin, dans la vignette de Laura Secord, un barrage de castors symbolise la destination de son voyage qui sera déterminant dans l’histoire du Canada.  

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur