L’Alliance française à cheval sur deux langues

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’auteur franco-ontarien Paul Savoie a mis en place le dernier jeudi littéraire de l’Alliance française de Toronto (AFT) la semaine dernière, sur le thème du mélange des langues française et anglaise, en compagnie de la musicienne autodidacte Marie-Lynn Hammond, de Stephen Markson et de la pianiste Marilyn Lerner.

Paul Savoie, auteur d’une trentaine de livres, écrit aussi des chansons et compose de la musique pour piano. Lui et Marie-Lynn Hammond, auteure-compositrice-interprète, ont hérité des deux cultures française et anglaise. Les deux artistes produisent dans les deux langues et ont souligné cette spécificité en mettant au point ce spectacle, intitulé À cheval sur deux langues.

Tous les deux se connaissent depuis longtemps. Ils ont travaillé ensemble à plusieurs reprises: «J’ai écrit une chanson dans trois des albums de Marie-Lynn», explique Paul Savoie. Ils avaient également collaboré sur une chanson lors d’une soirée à l’AFT l’an passé, avec Marilyn Lerner au Piano.

Comme l’année dernière, la soirée consistait en des lectures de textes entrecoupées de musique. «Ça a bien marché donc on a repris la même formule avec un autre thème» continue l’auteur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les textes lus étaient ceux de Paul Savoie, écrits en anglais et traduits par une autre personne en français. Bien qu’il soit parfaitement bilingue il a préféré faire traduire ses écrits par quelqu’un d’autre: «Quand on traduit soit même c’est difficile de prendre du recul, une autre personne le fait plus facilement».

L’auteur a fait appel à un ami anglophone, Stephen Markson, pour la lecture de ses textes et poèmes en anglais et s’est chargé lui même de la lecture des traductions françaises. Marie Hammond, elle, a fait participer son amie pianiste Marilyn Lerner avec qui elle a l’habitude de composer.

Concernant les chansons de cette soirée, deux ont été écrites et composées conjointement par Paul Savoie, Marie-Lynn Hammond et la pianiste Marilyn Lerner, À cheval sur deux langues et Le Cheval Sauvage. Une autre, All the horses running, est une chanson de Marie-Lynn Hammond qui a été en partie traduite en français afin de correspondre au thème de la soirée en mélangeant les deux langues. La chanson de Corinne, également un mélange d’anglais et de français avec des «phrases typique-
quement franco-ontariennes», évoque l’histoire de la grand-mère de la chanteuse dont le père est anglophone et la mère francophone.

«J’ai la tête anglaise et le cœur français» lançait-elle au public avant de lui faire découvrir une chanson de sa propre composition portant le même titre. «J’ai chanté des chansons que je n’avais pas chanté depuis longtemps, avec peu de préparation», expliquait Marie-Lynn Hammond à L’Express,«mais j’ai pris beaucoup de plaisir, surtout que je n’ai pas beaucoup l’occasion de jouer devant un public qui comprend les deux langues», continue la chanteuse qui a fait quatre albums, majoritairement en anglais, «mais toujours avec quelques morceaux en français» pour rappeler l’importance des deux langues au Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur