L’aide sans les armes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le ministre fédéral de la Défense Peter MacKay affirmait récemment que les troupes canadiennes ne sont pas en Afghanistan pour assurer la garde d’un nouveau pipeline de gaz naturel, mais bien pour aider les gens en Afghanistan à s’aider eux-mêmes.

D’autre part, l’Agency Co-ordinating Body for Afghan Relief – un regroupement d’une centaines d’organismes d’aide et d’organisations non gouvernementales – nous informait récemment que la violence en Afghanistan a atteint son plus haut niveau depuis la chute du régime des Talibans en 2001. L’agence rapporte que quelque mille civils ont été tués cette année, principalement par des insurgés, mais aussi par les forces internationales. Elle indique que 260 civils ont été tués en juillet, ce qui en fait à cet égard le mois le plus meurtrier depuis 2001.

Je suis sûr, à la lumière de ces faits, qu’il existe de meilleures façons «d’aider les gens à s’aider eux-mêmes». Pourquoi pas réellement de l’aide – sans troupes et sans armes – pour que l’Afghanistan, mais aussi plusieurs autres pays puissent reconstruire leur propre agriculture pour faire face à la crise alimentaire en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine?

Je suis convaincu que cette aide serait perçue comme étant beaucoup plus utile… et honnête.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur