L’AFO participe à la campagne électorale

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va représenter et faire valoir les priorités de la communauté franco-ontarienne lors de la campagne électorale en vue du scrutin du 12 juin.

Au cours de la trentaine de jours qui restent, l’AFO développera plusieurs outils de sensibilisation au vote auprès des Franco-Ontariens et de promotion de l’Ontario français auprès des candidats et de leurs partis politiques.

Déjà, L’Assemblée a adressé à l’ensemble des députés provinciaux sortants, en anglais et en français, le document Prises de position: Dossiers prioritaires pour la communauté francophone de l’Ontario en 2014, afin de les sensibiliser aux enjeux de l’Ontario français.

Un questionnaire a aussi été envoyé à chaque parti politique afin de mieux connaître leur plateforme en matière de francophonie. Les résultats de ce sondage seront dévoilés le mercredi 21 mai. Un sondage sera également transmis à chaque candidat afin de mieux les connaître.

L’organisme porte-parole des 611 500 Franco-Ontariens travaille également sur une campagne de sensibilisation électorale qui vise à encourager les membres de la communauté à voter et qui sera diffusée sur les médias sociaux (Facebook, Twitter, Youtube et Vimeo), dans les médias traditionnels francophones (journaux et radios communautaires) et sur la page Internet MonVoteFranco.ca.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Créée spécialement pour la campagne, cette page Internet, ainsi que la page Facebook qui s’y rapporte, regrouperont toute l’information pertinente pour les électeurs franco-ontariens, dont une revue de presse quotidienne des articles traitant des enjeux francophones de la campagne.

«Chaque campagne électorale est une bonne occasion pour la communauté franco-ontarienne de faire connaître ses priorités aux élus et d’en savoir davantage sur les programmes de leurs partis politiques en matière de francophonie. Quel que soit le parti qu’ils soutiennent, nous voulons rappeler aux électeurs franco-ontariens qu’il est important de faire ce geste citoyen et aussi de développer un «réflexe franco» dans leur approche de la campagne électorale et de ses enjeux», a déclaré le président de l’AFO, Denis Vaillancourt.

D’autres organismes franco-ontariens incitent les francophones à se rendre aux urnes le 12 juin pour défendre leurs acquis, en matière d’éducation notamment.

C’est ainsi que le président Jean Lemay de l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) affirme que les deux principaux enjeux du scrutin pour les francophones sont le maintien des systèmes scolaires catholiques et publics ainsi que la promesse de fonds pour les écoles francophones. L’AFOCSC prévoit elle aussi envoyer un questionnaire aux partis.

Lors de la campagne électorale de 2007, le financement des écoles catholiques avait fait les manchettes, lorsque l’ex-chef conservateur John Tory avait proposé de financer toutes les écoles confessionnelles. Au moins un organisme franco-ontarien, l’ACÉPO (les quatre conseils scolaires publics) recommande officiellement la fin de la division catholique-public dans le système scolaire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur