L’AAOF veut discuter d’achats de livres franco-ontariens par les conseils scolaires

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Association des auteurs et auteures de l’Ontario français (AAOF) a tenu son assemblée générale annuelle à Ottawa le samedi 20 juin. L’AAOF a terminé l’exercice financier de 2014-2015 avec 136 membres, mais suite à une campagne de promotion ce printemps, l’Association compte maintenant 153 membres.

Une trentaine de rencontres littéraires dans les écoles, une quarantaine d’animations ou ateliers littéraires partout en Ontario, pas moins de vingt-cinq échanges entre les écrivains et le grand public, notamment dans les bibliothèques publiques, voilà quelques-uns des faits saillants de l’année 2014-2015.

Sur le plan financier, l’AAOF a connu une baisse dans ses revenus pour des projets ponctuels, mais a néanmoins enregistré un surplus de 4 971 $ au 31 mars 2015. Cela lui a permis d’accroître son fonds de réserve, qui se chiffre maintenant à 20 000 $.

Au cours du présent exercice financier, l’AAOF prévoit de tenir un forum qui mettra en présence des représentants des secteurs littéraires et scolaires de l’Ontario afin de mieux comprendre les défis et les enjeux inhérents à ces deux secteurs. L’achat de livres franco-ontariens pour les bibliothèques et l’étude d’auteurs franco-ontariens préoccupent beaucoup l’AAOF. Le forum devrait avoir lieu en février 2016.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’AAOF se réjouit qu’une dizaine de ses membres participent aux 24 heures du roman, en octobre. Les Torontois Daniel Soha et Mireille Messier sont du nombre. Ce projet soulignera à sa façon les 400 ans de la présence francophone en Ontario puisque les auteurs écriront dans le sillon de Samuel de Champlain. C’est ce qui s’appelle de «l’écriture en mouvement».

Lors de cette assemblée générale annuelle, les membres ont élu un nouveau vice-président dans la personne de Jean Boisjoli. Éric Charlebois continue d’assumer la présidence pour encore un an. Hélène Koscielniak devient secrétaire-trésorière et le représentant du Sud au conseil d’administration est maintenant Gabriel Osson, de Toronto.

Le président a noté qu’un financement a souvent été accordé pour des activités dans la région de la capitale nationale. «Forts de cet appui et de cette reconnaissance, nous voulons être attentifs aux auteurs des autres régions de l’Ontario, afin que l’offre de services et de programmes puisse être mieux adaptée à leurs besoins», a précisé Éric Charlebois.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur