La tyrannie du régime amaigrissant: une culture à remplacer

Des mannequins «rubenesques».
Partagez
Tweetez
Envoyez

«10 façons que la régime X vous aidera à perdre 10 kilos»… Il semble que c’est partout sur les médias sociaux et dans les magazines.

Peut-être que ça fonctionne pour certains de suivre un régime, mais son efficacité ou inefficacité n’est pas en cause ici: c’est plutôt la culture qui l’entoure. Cette dernière n’est pas saine pour la santé mentale ou physique.

En lisant des articles qui portent sur la culture du régime amaigrissant, on reste pris dans le cycle de cette culture où on n’entretient pas de bonnes relations avec la nourriture ou de respect pour notre corps.

On mange toujours trop ou pas assez de bons aliments. On ne peut pas sortir ou manger un repas avec notre famille sans se sentir coupable. On ne peut rien manger après 19h. Etc. C’est épuisant.

En quête du corps «parfait».

Le corps idéal n’existe pas

Un autre facteur de la culture du régime est que le corps «idéal» apporte le bonheur, la beauté, un meilleur statut social… même si ce n’est pas le cas. Si vous voulez aller au gym ou manger d’une certaine façon, allez-y, mais d’abord pour votre santé à vous, et non pour plaire à la société.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On entend régulièrement ces clichés: « Si je mangeais ça, je pèserais X»; «Je veux porter ça, mais je ne peux pas tant que je pèse X». Il faut arrêter de dire que «le régime commence lundi» quand tu sais que tu finiras par sortir pour prendre un dessert avec tes amies. Il ne faut plus dire «as-tu perdu du poids? Que tu es jolie!», ou dire qu’un aliment est tout simplement mauvais car il fait prendre du poids.

La culture du régime renforce le sentiment de ne pas être satisfait ou fier de son corps. Les gens pensent que si on est mince, tout va bien. C’est faux.

Je peux témoigner de cela. Il y a des gens en bonne santé ou en mauvaise santé dans chaque type de corps. Les régimes peuvent causer des troubles alimentaires, de santé mentale, de santé physique, puisqu’on ne prend pas bien soin de nous. C’est la culture qui nous dit quand il faut manger, ce qui devrait être dans notre assiette, en quelle quantité, etc.

beurre de peanut arachide diete regime nutrition
Vous avez envie d’un sandwich au beurre d’arachide à minuit? Pourquoi stresser?

Alimentation intuitive

C’est pour cela que, selon moi, le concept d’alimentation intuitive est important. Elle rejette la culture du régime et invite plutôt à écouter son corps, se satisfaire avec ce qu’on veut, faire la paix avec la nourriture, remarquer quand on est rassasié mais aussi quand on a faim, écouter nos émotions et savoir ressentir la différence dans notre corps.

Chaque corps a une histoire, et chaque corps est admirable.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La culture du régime nous fait croire que si quelqu’un a un poids plus petit qu’un autre, que tout va bien chez cette personne. Ce n’est absolument pas vrai: on a tous nos problèmes personnels, et la culture du régime ne fait que les rendre encore plus difficiles.

Soyez donc patients avec vous-même et souvenez-vous de ne pas confondre la santé avec le poids, et le poids avec la beauté.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur