La Semaine de la Francophonie à Toronto

Les différences qui nous rapprochent

Partagez
Tweetez
Envoyez

Avec le printemps qui commence à poindre le bout de son nez arrive la Semaine de la francophonie. Sous son large parapluie, la grand-messe francophone regroupera cette année plus d’une vingtaine d’activités. Soirées cinéma, conférences, théâtre, visites historiques, musique, il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges! Englobant la Journée internationale de la francophonie – le 20 mars – la Semaine de la francophonie s’ouvrira le 15 mars pour se clore en beauté le 24 mars avec le spectacle de Richard Séguin.

Le célèbre auteur-compositeur-interprète québécois viendra présenter son nouvel album Lettres ouvertes au centre Harbourfront. Après le succès qu’a remporté le spectacle de Pierre Lapointe à Toronto il y a quelques mois, Sophie Bernier – qui coordonne la Semaine de la francophonie – ne vise rien de moins qu’une salle comble. «Il y a 354 places, et j’espère qu’elles seront toutes occupées!»

Le momentum était parfait pour inviter Séguin, a cru le comité organisateur. Il surfe encore sur le lancement de son nouvel album, mais n’a toujours pas entamé sa tournée québécoise. Les Torontois auront donc droit à une mise en bouche acoustique de ce que Séguin présentera dans les prochains mois au Québec.

Mais avant le spectacle pour les «grands», il y aura également un spectacle pour les plus petits! Samedi matin, dans le gymnase du Collège français, les enfants sont invités à venir assister en pyjama au spectacle de Petite Jacinthe. «On va faire un gros pyjama party!», lance Sophie Bernier. L’activité est gratuite et tous auront droit à une collation offerte par le Consulat de France.

Le reste de la Semaine de la francophonie se déroulera sous le thème «Fêtons ce qui nous rapproche». Et pour honorer ce thème, 26 activités sont prévues au calendrier. «Nous avons 3-4 activités de plus que l’année dernière. Notre calendrier grossit chaque année», fait remarquer Sophie Bernier, non peu fière d’avoir réussi à recruter de nouveaux organismes, dont le Musée royal de l’Ontario, qui participera pour la première fois à la Semaine de la francophonie. Une visite guidée en français des collections chinoises du Musée est prévue le lundi 19 mars à 16h.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Légère ombre au tableau, aucun organisme représentant les minorités ethnoculturelles n’organise d’activités. «C’est notre gros défi chaque année, mais malheureusement il n’y en a aucun qui participe cette année», déplore Sophie Bernier qui confirme toutefois avoir sollicité ces organismes.

Chaque organisme est responsable de l’organisation logistique et financière de son activité. Pour paraître dans le calendrier de la Semaine de la francophonie, une contribution financière de 100$ est demandée.

Avec cet argent, le Centre francophone se charge d’imprimer et de distribuer 300 affiches et 8 000 dépliants sous forme de calendriers qui sont distribués dans les écoles et les organismes francophones du Grand Toronto. «C’est donc une très bonne visibilité pour l’organisme, pour une petite contribution.»

Parmi les événements phares de la Semaine de la francophonie qui sont reconduits à l’horaire, notons les Nomades du court-métrage (jeudi, 15 mars à 19h30), la Soirée Martini de Francophonique et Franco-Fête (vendredi, 16 mars à 20h) et le souper Francofun (Jeudi, 22 mars à 18h30), qui remportent année après année un franc succès.

La nouvelle troupe de théâtre communautaire Les Fous de T.O. font une entrée remarquée dans la Semaine de la francophonie en proposant une activité séduisante: une mise en lecture d’un extrait des Mots de mon père de Louise Portal. La principale intéressée sera présente sur place, à la bibliothèque Palmerston le mardi 20 mars à 19h, pour répondre aux questions du public, et qui sait, peut-être aussi entonner quelques chansons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Éditions du GREF profiteront pour leur part de la Semaine de la francophonie pour souligner leurs 20 ans d’existence. Une réception accompagnée d’une rétrospective et d’une exposition des 125 ouvrages publiés par cette maison d’édition torontoise sera offerte le mardi 20 mars à 18h au Manoir Glendon.

Autre activité à noter: Corinne Baranger propose de nous faire redécouvrir notre ville. Elle tiendra une conférence sous le thème «Être touriste francophone à Toronto, découvrez ou redécouvrez la ville où vous vivez» le mercredi 21 mars à 19h. L’activité est organisée conjointement par Toronto Balades et la Société d’histoire de Toronto.

D’autres organismes bien implantés dans la communauté torontoise mettront également leur grain de sel dans la programmation de la Semaine de la francophonie.

Le Club canadien organise une conférence avec Jocelyn Lacroix, commandant du Collège militaire royal du Canada le mardi 20 mars à 11h45. Rencontres en chansons recevra le groupe de musique cajun Swamperella le samedi 17 mars à 21h à l’hôtel Gladstone.

Le Collège Glendon présentera Les Fridolinades, des sketches de Gratien Gélinas mis en scène par John Van Burek, du 20 au 24 mars. Et l’Alliance française tiendra une exposition qui s’annonce prometteuse sur le métro parisien à partir du 23 mars.

Plusieurs autres activités garnissent la programmation 2007. Pour plus de détails, consultez le site internet du Centre francophone: www.centrefranco.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur