La poutine a bien changé!

Une poutine de canard élue meilleure à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Saviez-vous que la semaine du 1er au 7 février était la Poutine Week? Pour une troisième année consécutive, plus de 150 restaurants se sont disputé le titre de la meilleure poutine à Toronto, Montréal, Québec, Ottawa, Sherbrooke et même à New York et à Sydney en Australie!

Chaque restaurant participant (il y en avait 23 à Toronto) devait créer une recette originale de poutine, soumise au public. Les amateurs de cette invention québécoise étaient encouragés à goûter ces plats exceptionnels, puis à voter pour leur préféré sur le site internet www.LaPoutineWeek.com

À Toronto, le vote populaire a désigné la poutine de canard du restaurant The Diner, rue Wellington ouest, comme la meilleure en ville.

Whippoor Will, rue Bloor ouest, a remporté le titre de meilleure poutine «santé» pour sa poutine soupe à l’oignon. La poutine au homard de Little Fin, rue Temperance, a été le choix des juges. Et The Pie Commission, sur The Queensway, a mérité la mention honorable «Ceci n’est pas une poutine» pour sa tarte poutine d’agneau braisé à la mangue et au curry.

Ailleurs, le vote populaire a aussi récompensé: le restaurant Dirty Dogs, rue Mont-Royal Est, à Montréal; la Brasserie artisanale La Souche à Québec; The Great Canadian Poutinerie à Ottawa-Gatineau; et O Chevreuil à Sherbrooke.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Évidemment à New York et Sydney, avec un restaurant participant dans chaque ville, le suspense était moins lourd…

Créée par deux entrepreneurs montréalais (qui dirigent également La Burger Week, en septembre), Na’eem Adam et Thierry Rassam, La Poutine Week a fait des débuts très prometteurs à Montréal en 2012 avec plus de 30 restaurants participants.

«Notre modèle encourage les gens à découvrir de nouveaux endroits et à visiter différents quartiers. Notre mission est de stimuler les entreprises dans les villes sur la base de cette idée amusante, délicieuse et inattendue», explique Na’eem Adam, qui est avocat de profession.

Son partenaire travaille en marketing. «Nous faisons ça comme loisir», dit-il, «et par amour de la poutine».

À Toronto, «l’ambassadrice» du festival 2015 était Michelle Jobin, animatrice d’émissions sur la restauration au réseau de télévision Global. «La poutine est devenue un plat national canadien», dit-elle. «Je préfère moi-même la recette originale, mais il y en a d’excellentes composées avec des ingrédients inattendus.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La Poutine Week coïncide à Toronto avec l’événement de plus grande envergure Winterlicious. «Il n’y a pas de rapport entre les deux, mais pas de concurrence non plus», espère Michelle Jobin.

Le festival est financé par des commanditaires.

«Chaque restaurant participant a grandement bénéficié de notre festival», ajoute Thierry Rassam. «En fait, les restaurants ont souvent été en rupture de stocks et atteint des ventes record pendant La Poutine Week.»

«Nous nous rapprochons de notre objectif qui est d’en faire le plus grand et le plus amusant festival de nourriture dans le monde. Si vous ne mangez de la poutine qu’une fois par an, c’est l’occasion d’essayer ce qu’il y a de mieux sur le marché!»

Plusieurs milliers de personnes ont voté pour leurs poutines favorites. Heureusement pour leur tour de taille, La Poutine Week couronne également les meilleurs mangeurs avec des abonnements au gym ainsi que de nombreux lots reliés au bien-être et à la remise en forme.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur