La PM australienne chassée par son prédécesseur

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 13h00 HAE, le 26 juin 2013.

CANBERRA, Australie – La première ministre australienne Julia Gillard a été chassée de la tête du Parti travailliste par son prédécesseur, Kevin Rudd, lors d’un vote de confiance des parlementaires de leur formation.

Le vote de mercredi survenait exactement trois ans et deux jours après que Mme Gillard eut délogé M. Rudd à l’occasion d’une confrontation interne similaire.

L’impopularité croissante de Mme Gillard a incité plusieurs des membres de son parti à l’abandonner, pour tenter d’éviter une défaite humiliante lors des prochaines élections.

Le résultat fait de M. Rudd le leader du parti, mais non le premier ministre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mme Gillard a reçu 45 votes, contre 57 pour M. Rudd.

M. Rudd devra maintenant démontrer qu’il a l’allégeance d’une majorité de parlementaires à la Chambre des représentants avant que le gouverneur-général ne le nomme premier ministre. Deux parlementaires indépendants qui n’appuyaient pas le gouvernement de Mme Gillard ont déjà annoncé qu’ils se rangeraient derrière celui de M. Rudd.

Si M. Rudd échoue, le leader de l’opposition, Tony Abbott, pourrait se voir confier la mission de former le prochain gouvernement, où les élections prévues en septembre pourraient être devancées au mois d’août.

Le vote de mercredi met fin à une querelle acrimonieuse entre M. Rudd et Mme Gillard, qui avait déjà résisté à deux tentatives de son rival pour la remplacer. Mme Gillard avait promis de quitter le parlement après la prochaine élection si elle était défaite, et elle indiqué après le vote avoir l’intention de tenir parole.

Les sondages démontrent que le Parti travailliste pourrait mordre la poussière lors du prochain scrutin, même avec M. Rudd comme chef. Si cela se produit, le parti espère que sa défaite sera moins cuisante qu’elle ne l’aurait été sous la direction de Mme Gillard.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur