La majorité des séries sur Télétoon sont canadiennes


11 juillet 2006 à 16h56

Une chaîne bilingue et en bonne santé, le fait est plutôt rare au Canada. Pourtant, depuis plus de huit ans, Télétoon a fait sa place sur le marché du petit écran et diffuse aujourd’hui dans près de sept millions de foyers. Une chaîne qui est à ce jour la seule à proposer des dessins animés pour petits et grands 24 heures sur 24, et ce en français comme en anglais.

C’est le 8 septembre 1997 que l’histoire de Télétoon débute, avec le lancement de la chaîne au Québec, en langue française. Une première vague sur les ondes hertziennes qui trouve très rapidement écho le 17 octobre 1997, avec l’ouverture de sa consoeur anglophone.

Un choix du bilinguisme louable, qui selon Pascale Guillotte, responsable des relations médias de la chaîne, s’imposait naturellement: «Le Canada étant un pays bilingue, il était légitime d’émettre dans les deux langues. Nos partenaires principaux sont eux aussi pour la plupart des entreprises qui travaillent en français comme en anglais, et nous ne voulions pas nous focaliser simplement sur l’une des deux langues officielles. Avant le lancement, il était aussi apparu dans nos études de marché que la demande était aussi forte dans les territoires francophones qu’anglophones.»

Très rapidement, au-delà de la simple diffusion, Télétoon s’investit sur le créneau de la production et, tout en diversifiant sa programmation, s’attèle à créer une véritable identité à la chaîne. Une identité qui passe évidemment par le contenu des grilles de programmes, comme le souligne Pascale Guillotte: «Depuis la création de Télétoon, nous avons tout fait pour nous démarquer de la concurrence, et cela passe avant tout par la qualité et l’exclusivité de nos séries.»

Depuis sa création, Télétoon a soutenu plus de 70 projets de productions audiovisuelles et consacre chaque année près de la moitié de ses recettes à l’acquisition ou à la création de series animées canadiennes.

Et, suite logique, près de 60% des programmes diffusés sur la chaîne sont des productions canadiennes. Et Pascale Guillotte d’appuyer: «Nous avons par conséquent un large choix de séries, et cet investissement nous permet de mieux recentrer nos objectifs. C’est ce qui nous a fait tendre, ces dernières années, vers la diffusion de programmes à même de toucher un plus large public.»

Des projets ambitieux

En 2002, Télétoon a décidé d’adopter une politique plus aggressive pour attirer les adolescents et jeunes adultes vers le bon canal, en créant notamment Le Détour. South Park, Les Griffin, Les Simpsons ou encore Futurama, sont autant de séries renommées qui ont eu et ont encore leurs heures de gloire sur ce créneau horaire de fin de journée (à partir de 21 heures). Et le concept plaît, puisqu’en «quatre ans, Le Détour est l’un des créneaux les plus populaires de la chaîne et rassemble de nombreux téléspectateurs de par le pays».

Des téléspectateurs dont l’avis est sans cesse recherché. Dans l’optique de centraliser au maximum les réponses, Télétoon a particulièrement soigné sa plateforme cybernétique (www.teletoon.com), qui permet non seulement de réagir sur tous types de sujets mais aussi de participer à pleins de jeux et concours pour petits et grands. Et ce sont près de 1 400 000 visiteurs qui s’y essayent chaque mois; un nombre en constante augmentation.

Mais si Télétoon est déjà bien ancrée dans le paysage audiovisuel canadien, la direction regorge d’idées et d’ambition. Fin 2007, il serait question de lancer une nouvelle chaîne, Télétoon rétro. Comme son nom le laisse entendre, cette nouvelle chaîne aurait pour ambition de diffuser d’anciennes séries animées des années 60 à 80. Rendez-vous l’année prochaine donc, pour les nostalgiques des Goldorak et autres Albator, qui participeront assurément à l’essor de la «petite chaîne qui monte».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une autre victoire pour les Maple Leafs

Après avoir remporté leurs 3 derniers matchs sur la côte ouest Américaine, les joueurs des Maple Leafs étaient de retour à domicile lundi soir...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 0h15

Legault a demandé à Ford de «reconsidérer» ses décisions sur l’université et le commissaire

19 novembre 2018
François Legault a assuré, au sortir de leur première rencontre, avoir demandé à Doug Ford de «reconsidérer» l'élimination de l'université franco-ontarienne et du commissaire...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 15h55

La communauté marocaine célèbre son indépendance

63e anniversaire de l'indépendance du Maroc
Les Marocains de Toronto célébraient dimanche leur indépendance de 1956 et la Marche Verte de 1975 au Centre civique de North York.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 13h17

Hommage aux anciens combattants à l’Alliance française

Alliance française
«Quand la guerre est finie» à l'Alliance française de Toronto: exposition de photos de commémorations du service des anciens combattants, réalisée par l'artiste britannique...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 11h58

L’intelligence artificielle au service des ressources humaines

L'intelligence artificielle est en train de devenir un assistant intelligent qui aidera les ressources humaines à travailler plus intelligemment.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 9h00

La moitié des Canadiens diminueraient leur consommation de viande

Les Canadiens seraient de plus en plus disposés à délaisser la viande pour se tourner vers des repas aux alternatives végétales.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 7h00

L’écriture est toujours une aventure

roman
«Le plus dangereux, c’est pas les cerveaux fêlés qui nous écrivent. C’est ceux qui veulent nous faire taire.»
En lire plus...

18 novembre 2018 à 9h00

Quiz : L’Europe de l’Est

quiz
Ce qu'on appelle l'Europe de l'Est comprend surtout des pays de culture slave.
En lire plus...

18 novembre 2018 à 7h00

Formation en agriculture : le Collège Boréal présent en Haïti

Haïti
Le Collège Boréal est partenaire avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie dans un projet pour une socio-économie durable en Haïti.
En lire plus...

17 novembre 2018 à 11h00

Il y a 100 ans, la grippe espagnole frappait la planète

pandemie, épidémie
Saviez-vous que l’on doit la création du ministère fédéral de la Santé à la grippe espagnole?
En lire plus...

17 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur