La Maison de la francophonie refait surface

Partagez
Tweetez
Envoyez

On croyait l’idée reléguée aux oubliettes, mais voilà qu’un nouveau consortium relance le projet de Maison de la francophonie de Toronto. Formé du Centre francophone, du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE), du Collège Boréal et du Centre des jeunes francophones de Toronto, le collectif vient d’obtenir une subvention de 60 700$ de la Fondation Trillium pour examiner la faisabilité du projet.

L’idée derrière la Maison de la francophonie est à la fois simple dans sa conception et complexe dans son application: regrouper sous un même toit les services offerts aux Franco-Torontois. Les premières tentatives de fondation de la Maison de la francophonie remontraient à une trentaine d’années. Aujourd’hui, ce sont quatre acteurs clés de la communauté francophone de Toronto qui se mobilisent pour remettre le projet à l’ordre du jour.

Tel que développée pour l’instant, la Maison de la Francophonie regrouperait sous une même enseigne ces quatre organismes francophones. En se rassemblant, ils espèrent améliorer tant l’offre de services proposés à la clientèle francophone (plus grande variété d’activités communautaires, meilleure gestion du développement des infrastructures culturelle, récréative et sociale) que la viabilité économique de leurs organismes (partage des ressources, meilleure utilisation des compétences des bénévoles).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La subvention de 60 700$ obtenue de la Fondation Trillium servira à dépoussiérer le projet et à tâter le pouls de la communauté francophone. Pour ce faire, un coordinateur de projet sera engagé. Plusieurs consultations seront menées dans les prochains mois auprès des clientèles francophones et des différents secteurs d’activités touchant la vie francophone à Toronto.

Le coordinateur de projet aura également pour mandat de réaliser une étude de faisabilité, permettant notamment de déterminer le soutien des bailleurs de fonds, les possibilités de partenariats entre organismes, etc.

Il a été impossible d’obtenir les commentaires des porte-parole du projet de Maison de la francophonie de Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur