La loutre de mer: aspirateur à CO2

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement canadien, à la recherche de technologies nouvelles pour «séquestrer» le CO2, devrait embaucher la loutre de mer: ce sympathique animal, menacé de disparition dans l’ouest de l’Amérique du Nord, se révèle être un des «puits de carbone» les plus efficaces de la nature.

Des biologistes de l’Université de Californie attribuent à ce mammifère la capacité de «pomper» 0,18 kg de CO2 de l’air, pour chaque mètre carré d’eau qu’il occupe. Ce n’est pas assez pour remplacer l’Amazonie, les loutres de mer n’étant que 100 000.

Leur population prend du mieux depuis quelques années, mais elles furent jadis 300 000, avant qu’une chasse intense, pour leur fourrure, ne les mène au bord de l’extinction.

Peindre la montagne en blanc?

Des toits blancs permettent de réfléchir la lumière du soleil et, ainsi, selon certains, atténuer le réchauffement climatique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un Péruvien a donc décidé de transposer cette idée… sur la montagne! Eduardo Gold est ainsi devenu l’homme qui veut sauver les glaciers en peinturant les montagnes en blanc.

Pour le ministre de l’Environnement du Pérou, c’est une «bêtise», mais la Banque mondiale a tout de même accepté de verser 200 000 $ pour tenter l’expérience, dans le cadre de son concours «100 idées pour sauver la planète».

Et ainsi, cet été, Gold et quatre compagnons ont versé, chaque jour, seau après seau de peinture sur les rochers du Chalon Sombrero. Celui-ci a déjà perdu, au cours des 40 dernières années, l’essentiel de son glacier, dont l’eau alimentait les pâturages, plus bas.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur