La Gamelle: la cuisine française la plus locale


12 mai 2009 à 15h35

Au 468 de la rue College, le chef et propriétaire du resto La Gamelle, Jean-Pierre Centeno, est passé maître dans la préparation du magret de canard. Mais le succès de ce resto se cache également derrière le sommelier des lieux qui est aussi directeur, Jonathan Fillion.

«Nos vins proviennent d’un import privé. Une sélection que personne ne trouvera jamais dans un LCBO. Et nos prix sont vraiment très raisonnables! J’ai envie que notre clientèle découvre de nouvelles saveurs et pour cela, j’ajoute 20 $ seulement au prix d’achat, ce qui rend nos vins très abordables. Le Bierzo 2006, un Dominio de Tares Baltos est un vin rouge qui vient d’une région obscure d’Espagne. En général il coûte très cher, au moins 100 $. Un client pourrait être facilement intimidé et ne pas oser en commander une bouteille surtout s’il ne connaît pas le goût. Ici, nous la vendons à 40 $, il n’y a donc plus de raisons d’hésiter!

Dans les blancs, il y a le domaine de Vacqueyras Montvac 2006, un vin de la Vallée du Rhône qui est très rare en Ontario. Le Syrah et le grenache sont les cépages dominants dans ce vin et ils le rendent élégant et doux. Nous l’avons dans notre carte au prix de 50 $ au lieu de 100 $» dit le sommelier.

Sa volonté, on l’aura compris, ne s’arrête pas à la vente la plus rentable mais au plaisir et au partage de sa passion pour ce breuvage enivrant.

L’autre particularité de La Gamelle: son chef, Jean-Pierre Centeno, exigeant, fait tout son possible pour n’utiliser que des produits de l’Ontario. «On veut rester local!» Le canard, sa spécialité, provient ainsi de la ferme Everspring. Sa tarte tatin, serait aussi la meilleure de Toronto. «Elle est préparée à l’ancienne avec du beurre, du sucre et des pommes cueillies bien entendu en Ontario. Jean-Pierre est même passé à la télé pour sa tarte», confie M. Fillion.» Pour plus d’infos, visitez www.gamelle.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur