La francophonie est aussi économique

Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que se déroulait le XIIe sommet de la francophonie à Québec où étaient réunis les chefs d’État et de gouvernement francophones, la Banque Nationale du Canada recevait à Montréal le vendredi 17 octobre les assises de la francophonie économique organisées par le Forum francophone des affaires (FFA).

Créé en 1987 et reconnu par le Sommet des chefs d’État et de gouvernement francophones, le FFA présidé par Stève Gentilli, a pour but de fédérer les acteurs économiques des pays francophones. Des rencontres comme celle qui a eu lieu le 17 octobre sont l’occasion pour divers acteurs économiques utilisant le français d’entrer en contact et parfois de mettre en place des partenariats et échanges facilités par l’usage d’une langue commune.

Lors de ces assises, le Canada était représenté par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) qui, avec l’Union Internationale de la Presse francophone (UPF), a organisé ce forum réunissant de nombreux chefs d’entreprises et journalistes issus du monde francophone.

Le RDÉE est implanté dans 12 provinces et territoires et œuvre au développement économique en français. Il s’agit du seul réseau national de ce type. Concernant le FFA, selon Nicole Sauvé, directrice de RDÉE Ontario, «cette structure n’est pas exigeante» dans la mesure où elle est avant tout destinée à permettre aux acteurs économiques de se rencontrer sans qu’il n’y ait d’obligations particulières. Le FFA ne peut donc être que bénéfique pour ses participants puisque les sujets abordés par les conférenciers pourront êtres utiles pour le renforcement des positions d’entreprises utilisant la langue française dans un contexte international.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les thèmes abordés par les conférenciers concernaient le français comme langue de travail, la place du français dans les notations et les normes mondiales, la gouvernance des entreprises francophones ainsi que les investissements et exportations comme moteurs du développement de l’espace économique francophone.

Des thèmes et des points soulevés qui ont probablement engendré de nombreuses réflexions chez les 200 personnes présentes. Des réflexions et des prises de contacts qui seront sans aucun doute positives dans la mise en place de nouveaux partenariats et coopérations internationales entre entreprises.

Pour récompenser les acteurs économiques francophones les plus compétitifs et innovateurs, le FFA remet le prix de la Francophonie économique. Les derniers prix ont été remis à Prague en 2006, à Rabat en 2005 et à Paris en 2003 par les chefs d’État ou de gouvernement de ces pays. Le prochain sera remis à Toronto en avril 2009 et Nicole Sauvé ainsi que Richard Aubry directeur des affaires intergouvernementales et internationales du RDÉE espèrent que Dalton McGuinty pourra être présent pour l’évènement qui revêt une importance particulière pour les francophones canadiens hors Québec.

Pour en savoir davantage sur le FFA et sur les intervenants présents au dernier forum, vous pouvez visiter le site Internet du forum: www.ffa-int.org.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur