La francophonie au travail

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis longtemps, l’insertion professionnelle des francophones apparaît en filigrane dans les études sur la francophonie, qu’elles portent sur la prestation des services en français, le développement économique ou l’égalité salariale.

Tenue les 10 et 11 avril dernier, à l’Université d’Ottawa, l’édition 2014 du colloque annuel du Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF) a abordé les questions multiples liées au monde du travail à partir de divers champs d’expertise: la sociologie, la science politique, l’éducation, les arts, la géographie, l’économie, l’histoire et la littérature.

Organisée en concertation avec le Réseau national de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), la rencontre a permis à des chercheurs d’un grand nombre d’universités (Ottawa, Moncton, Toronto, Paris 7, Simon Fraser…) et de plusieurs ministères, institutions et organismes (Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada, Commissariat aux langues officielles) d’échanger entre eux et de faire état de leurs travaux.

Cette année, c’est la professeure Monica Heller qui a reçu le Prix du CRCCF.

Ce prix reconnaît les mérites d’un chercheur ou d’un auteur remarquable dont les travaux ont porté sur le Canada français dans l’une ou l’autre de ses dimensions multiples et souligne la reconnaissance de ses pairs pour son travail ou son engagement particulier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Monica Heller est professeure titulaire à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario à l’Université de Toronto. Elle est aussi présidente de l’American Anthropological Association (2013-2015) et membre de la Société royale du Canada.

Ses recherches et son enseignement portent sur les liens entre les idéologies et les pratiques langagières en milieu plurilingue, et leur incidence sur la construction des différences et des inégalités sociales. Elle se spécialise dans le domaine de la sociolinguistique ethnographique et sur le Canada français.

Auteure de plusieurs publications, elle a aussi publié dans plusieurs revues, dont Recherches sociographiques, Anthropologie et société, Langage et société, Sociologie et sociétés, Language in Society, Language Policy et Journal of Sociolinguistics.

Au cours des deux journées du colloque, la région de Toronto a aussi été en évidence grâce au chercheur Alain Ngouem qui a traité d’inégalités et racialisation, à la gestionnaire de programmes d’immigration Michèle Pignol qui a discuté d’identité et de langue de travail, et à la réalisatrice Andréanne Germain qui a présenté son court métrage documentaire sur la triste réalité de plusieurs communautés mono-industrielles du Nord de l’Ontario.

Les organisateurs s’étaient donné comme objectifs de comprendre le monde du travail francophone et de réfléchir au travail comme champ d’études pour la francophonie, ce qui est ambitieux compte tenu de la situation fort différente des communautés francophones d’une province à l’autre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La publication des résumés des communications rend service aux personnes intéressées par ces questions et qui n’ont pas pu se libérer pour être à ce rendez-vous national.

Les conférenciers qui ont autorisé la diffusion du texte de leur présentation présentent des pistes qui pourraient être considérées par des organismes nationaux, provinciaux ou régionaux soucieux de donner des suites à cette intéressante prise de conscience du monde des employeurs, des employés et de l’emploi par rapport aux réalités des communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Renseignements

Programme du colloque et résumés des communications

Hommage à Monica Heller

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur