La Franco-Fête monte la barre

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après l’édition de la 24e Franco-Fête au Centre Harbourfront le 24 juin dernier, l’Assemblée générale de l’organisme à but non lucratif s’est retrouvée le mercredi 27 septembre pour faire le bilan de l’activité et aborder la trajectoire pour le prochain exercice annoncant aussi l’anniversaire des 25 ans de la Franco-Fête.

Les premiers mots prononcés par le président sortant de la Franco-Fête de la communauté urbaine de Toronto, Érik Larose sont simples et directs. «La Franco-Fête est gérée par des bénévoles et seulement des bénévoles. Bravo et merci à tous. Tous les bénévoles de l’année dernière sont toujours présents. Cette édition et celle de l’année dernière marquent deux belles années».

Cette entrée en matière donne le ton sur le travail acharné et passionné de cette équipe dont le conseil administratif est composé de sept membres auxquels se sont ajoutés quatre autres en fin d’assemblée.

La Franco-Fête représente les francophones et les francophiles. D’ailleurs, l’excellente programmation de l’édition du 24 juin dernier en est la preuve. Les artistes invités aux origines et aux talents variés ont su traduire la vision de cet événement qui crée engouement et enthousiasme auprès des francophones aussi bien d’origine québécoise, franco-ontarienne qu’internationale.

«Nous avons reçu une très bonne réponse de la communauté», confirme Nathalie Côté, directrice des communications. Pour l’édition 2007, «la Franco-Fête réitère son ouverture envers les gens de toute origine, orientation et religion», clôture Jérôme Laflamme, secrétaire de l’organisation, en réponse à une confusion liant la Franco-Fête à la fête nationale du Québec du 24 juin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Érik Larose reprend la parole. L’heure est au bilan. Plusieurs points sont évoqués. En dépit des bons résultats et du dynamisme de ses membres, la Franco-Fête de la communauté urbaine de Toronto se donne plusieurs objectifs d’amélioration pour proposer «des événements de haute qualité, attirant plus de monde, des gens de partout pour profiter des cultures francophones», insiste le président.

Pour cela, le conseil d’administration soulève la nécessité d’agrandir son réseau de partenaires en ciblant davantage le secteur privé même si les partenaires à cette grande fête sont déjà d’excellentes références. On compte, entre autres, le Conseil des arts de Toronto, le Collège Boréal, L’Express, Radio-Canada et TV5.

L’idée est claire et précise, «il faut amorcer un changement d’image en prévision du 25e anniversaire», continue Jérôme Laflamme. Certaines lacunes ont été mentionnées. Un effort particulier devra être déployé dans les communications afin d’intensifier la présence médiatique de l’organisme auprès des médias autant francophones qu’anglophones.

La volonté d’augmenter le rayonnement de la Franco-Fête est le leitmotiv de cette Assemblée générale. Le Conseil se montre intransigeant. «Pour continuer de promouvoir la culture francophone, il faut mettre en place un plan stratégique, établir un positionnement et produire du matériel de promotion de qualité».

On ne perd pas une minute; les solutions pour entamer ce nouveau mandat sont déjà sur la table. En effet, la Franco-Fête de la communauté urbaine de Toronto a récemment obtenu de la Fondation Trillium une généreuse subvention de 159 500 $ qui sera immédiatement utilisée pour créer un poste à temps plein d’agent des communications et du financement. Celui-ci travaillera à promouvoir l’événement et à développer des partenariats.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce n’est pas tout. À l’issu de son vote traditionnel, l’organisme a aussi accueilli quatre nouveaux membres dans son conseil d’administration, dont les compétences et l’expertise ne pourront que produire des événements de qualité. Un conseiller et stratège en communication, un professionnel de l’image, une programmatrice web et un journaliste se sont ajoutés au reste de l’équipe.

S’entourer d’une équipe forte et talentueuse est apparemment le secret de cette organisation dont la culture interne regroupe des mots clés comme expansion, dynamisme, esprit d’équipe, ambition, exigeance et francophonie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur