La FCFA veut des engagements «simples»

Partagez
Tweetez
Envoyez

Accroissement de l’immigration francophone, du financement de Radio-Canada, des services et activités francophones… en plus du respect intégral de la Loi sur les langues officielles.

Voilà quelques-uns des «engagements simples» auxquels s’attend la FCFA des candidats aux élections fédérales du 19 octobre prochain.

C’est ce que la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada a fait savoir la semaine dernière en prenant acte du déclenchement de la campagne électorale par le premier ministre Stephen Harper.

Comme tout le monde, le lobby politique des francophones hors Québec remarque que la campagne était déjà en cours depuis déjà plusieurs mois. «La Fédération a en effet rencontré de nombreux parlementaires des trois principaux partis depuis le tout début de l’année, précisant à chacun les attentes et priorités des communautés francophones et acadiennes vis-à-vis le prochain gouvernement», explique-t-elle par voie de communiqué.

En juin, dans le cadre de son congrès annuel qui a élu la Franco-Manitobaine Sylviane Lanthier à la présidence, la FCFA avait d’ailleurs organisé un débat entre des représentants des partis conservateur, néo-démocrate et libéral sur les enjeux francophones hors Québec.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nous avons travaillé avec nos organismes membres (dont l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario) pour outiller les citoyens et les citoyennes qui souhaitent interpeller les candidats et candidates sur les enjeux de la francophonie, que ce soit lorsque ceux-ci font du porte-à-porte ou lors des activités d’été des partis.»

«Les engagements que nous voulons sont simples», affirme la FCFA:

«Nous voulons que le prochain gouvernement assure aux communautés francophones et acadiennes une part équitable de l’immigration annuelle au pays.»

«Nous voulons que le prochain gouvernement assure à notre diffuseur public, Radio-Canada, les moyens de s’acquitter de son mandat.»

«Nous voulons que le prochain gouvernement investisse dans les services, les organismes, les institutions, les centres communautaires, les médias, les événements en français créés par nos communautés, pour nos communautés, et qui permettent aux francophones de vivre dans leur langue au quotidien.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nous voulons que le prochain gouvernement s’engage à ne jamais plus tolérer rien de moins que l’excellence en matière de respect de la Loi sur les langues officielles.»

La Fédération promet de travailler à faire en sorte que des citoyens bien informés aillent voter en grand nombre le 19 octobre.

* * *
À lire aussi dans L’Express:
Des réactions franco-torontoises à l’élection de Justin Trudeau
Une nouvelle saison politique (François Bergeron)
Félicitons notre premier ministre franco-ontarien (Gérard Lévesque)
Trudeaumanie 2.0 (François Bergeron)
Moins d’élus francophones à l’extérieur du Québec (Paul-François Sylvestre)
Finalement, il n’y a pas que l’économie… (François Bergeron)
Trois candidatures franco-torontoises (François Bergeron)
Le gouvernement Harper a bafoué les droits linguistiques (Gérard Lévesque)
Qui a peur du niqab? (François Bergeron)
Le NPD oublie les francophones! (Paul-François Sylvestre)
Pierre Elliott Trudeau et Stephen Harper, deux fossoyeurs? (Paul-François Sylvestre)
Un enjeu en trois dimensions (François Bergeron)
Politique et religion: la démarcation s’estompe (François Bergeron)
L’économie des stupides (François Bergeron)
Ce Sénat que Harper aurait pu abolir (François Bergeron)
C’est quoi la droite? (François Bergeron)
Thomas Mulcair par lui-même: moi aussi, je suis un bon Jack (François Bergeron)
Rien de gagné pour personne (François Bergeron)
Une campagne originale sur un enjeu tradititionnel (François Bergeron)
Les candidats devraient se positionner sur l’accès à la justice (Gérard Lévesque)
Une longue période électorale qui va coûter cher aux contribuables (Gérard Lévesque)
«Sorry, I don’t speak French» (Paul-François Sylvestre)
Regard franco sur les prochaines élections (Paul-François Sylvestre)
Les retombées des «moments» Duceppe et Péladeau (Gérard Lévesque)
Gilles Duceppe derechef (François Bergeron)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur