La FCCF trentenaire

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) a soufflé sa trentième bougie. Marqué par un changement de présidence, cet anniversaire célébré à l’occasion du Sommet des communautés francophone et acadienne (ayant eu lieu du 1er au 4 juin à Ottawa) entend persister dans les principes et valeurs ayant fait son renom.

Raymonde Boulay Leblanc, ex directrice générale du Conseil Provincial des Sociétés Cultuelle (CPSC) de Moncton, succède donc à René Cormier, ce dernier n’ayant pas souhaité renouveler son mandat afin de se consacrer tout entier au suivi des États généraux du Nouveau-Brunswick en plus de la direction artistique du prochain Congrès mondial acadien.

Forte de son investiture, Raymonde Boulay Leblanc compte continuer «l’excellent travail entamé par [son] prédécesseur ainsi qu’avec tous les membres de la Fédération» et entend mettre l’accent sur les arts et la culture ce qui à son sens est primordial dans une construction identitaire complète.

L’inscription des arts et de la culture au prochain Plan d’action des langues officielles étant une priorité absolue  pour élever le développememt durable des communautés francophone et acadienne: «Il devient urgent qu’avec le gouvernement actuel nous puissions rapidement travailler ensemble pour en définir le cadre et les modalités. Pour les mois à venir, ce dossier va être un cheval de bataille de notre fédération» ainsi que l’une des principales préoccupations de la francophonie canadienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur