La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

À l’AGO jusqu’au mois de mai

De quoi méditer.


19 février 2019 à 9h00

Monet, Pissaro, Degas… Ces noms ne nous sont pas étrangers. Si on connaît bien leurs œuvres, on associe rarement ces peintres impressionnistes à la Révolution industrielle.

Revisiter ce mouvement pictural à travers les transformations technologiques du XIXe siècle, c’est le pari que s’est lancé il y a un peu plus d’un an le Musée des Beaux Arts de l’Ontario (AGO).

«Il y a beaucoup de travaux sur l’impressionnisme, mais rien en lien avec l’industrie. Or le XIXe siècle a connu de nombreux changements dans ce domaine», explique la professeur Caroline Shields lors d’une présentation de l’inauguration de l’exposition Impressionism in the Age of Industry la semaine dernière.

La promotion et l’affichage de l’exposition sont en anglais seulement, l’AGO n’étant pas une agence publique au même titre que le ROM et le Centre des sciences, même si elle reçoit chaque année des millions de dollars de subventions du gouvernement provincial.

Stephan Jost, directeur de l’AGO, et la coordonnatrice de l’exposition, Caroline Shields

Caroline Shields est à l’origine du projet, qui a nécessité un travail monumental pour faire venir des œuvres du monde entier.

Si l’exposition fait la part belle aux peintures, on retrouve également des photographies, des sculptures, ou encore des courts-métrages.

120 œuvres sont à découvrir à l’AGO jusqu’au mois de mai.

Tableaux, sculptures, films… il y en a pour tous les goûts!

L’idée s’est forgée en observant les changements stimulants, mais aussi les défis, auxquels est confrontée la ville de Toronto en raison de son développement économique

«C’est un voyage dans le temps, toujours pertinent aujourd’hui», souligne Caroline Shields.

Entre célébration et critique

«Les artistes impressionnistes ont été captivés par le développement industriel. C’est l’histoire que l’on veut vous raconter», révèle-t-elle.

L’énergie de la ville, les infrastructures démesurées, le flux incessant des passants… L’ère industrielle transpire dans les œuvres exposées à l’AGO.

Parmi les artistes mis à l’honneur, on rencontre évidemment Claude Monet, et notamment son tableau de La Gare Saint-Lazare, le chemin de fer étant un symbole puissant des transformations du XIXe siècle.

«La gare Saint-Lazare» de Claude Monet

Néanmoins, des peintres moins célèbres sont bien présents ici.

Gustave Caillebotte, par exemple, illustre dans Le Pont de l’Europe les mouvements accélérés de la ville et évoque l’évasion avec le train. Si l’on peut observer une célébration des nouvelles possibilités grâce aux avancées industrielles, on ressent tout de même une pointe de critique.

«Les gens sont isolés. C’est le portrait d’une ville qui a changé, qui n’est plus la leur», analyse Caroline Shields.

«Le Pont de l’Europe» de Gustave Caillebotte

«Voir ce qu’il y a derrière les scènes »

La révolution industrielle ne se résume pas aux infrastructures ferroviaires ou aux usines. C’est ce que souhaite montrer cette exposition. C’est pourquoi une section est consacrée aux travailleurs, de la ville comme de la campagne, des hommes comme des femmes.

«Une femme repassant» d’Edgar Degas

À travers ces tableaux, les peintres magnifient bien souvent leur environnement, sans amoindrir leurs difficultés, mais redonnent aussi une individualité et de la dignité à ces petites mains. «Il s’agit de voir ce qu’il y a derrière les scènes.»

«The Steelworks» de Maximilien Luce

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur