La famille moderne est souffrante

Partagez
Tweetez
Envoyez

La famille n’est-elle pas le pilier de la société? Mais elle est malheureusement si souffrante. Et cela n’est-il pas dû à la course aux profits de la part des compagnies, de la spéculation. De l’hyper commercialisation, du coût élevé de la nourriture et des vêtements, ainsi que l’exploitation salariale? Enfin tout ce qui touche l’essentiel pour vivre?

Où sont nos gouvernements qui devraient protéger la famille? Les gouvernements en négligeant leurs responsabilités n’obligent-ils pas dans plusieurs cas, les deux parents à entrer sur le marché du travail? Le couple et les enfants n’en deviennent-ils pas des victimes? Ne manquent-ils pas de temps pour eux et pour les autres membres de la famille de s’apprécier les uns les autres?

L’éducation ne doit-elle pas commencer à la maison et non dans les garderies? Les garderies ne sont-elles pas un lieu de destruction pour les enfants car ils reçoivent des attentions secondaires, non essentielles; tel l’amour, l’affection et l’attention dont ils ont tant besoin? N’est-ce pas là une violation des premiers droits des enfants?

Le malheur n’est-il pas que nos gouvernements investissent de grosses sommes, pensant bien faire en accomodant un certain nombre de mères inconscientes du mal fait à leurs enfants? Tout cela ne contribue-t-il pas à encourager le matérialisme et un style de vie monoparental?

Les enfants en croissance, surtout en bas âge, vivent l’étape la plus importante de leur vie à ce stage où le caractère se développe sur le plan psychique et psychologique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une certaine pathologie risque de se développer lorsque l’enfant entre en conflit avec ses besoins, car il ne se sent pas aimé de ses parents. Cela généralement blesse l’enfant sur le plan affectif, il en résulte des conséquences très coûteuses pour l’enfant, la famille et la société: drogue, violence, délinquance, les gangs, le crime, etc.

L’amour ne se doit-il pas d’être vécu dans les foyers avec des parents aimants et responsables qui reconnaissent la dignité, la grandeur et l’exigence de leurs tâches?

Ne devrions-nous pas revaloriser et prendre conscience de la grandeur et de la productivité sociale de la mère qui demeure à la maison pour prendre soin de ses enfants, pour éviter la souffrance et la tristesse qui se répand dans la société tout entière?

Aujourd’hui dans notre monde de vitesse et course à la richesse et au confort, les parents n’ont plus de temps pour leurs enfants. Les parents n’ont plus de temps non plus l’un pour l’autre. N’est-ce pas comme ça que commence le bris de la paix dans les foyers et dans le monde?

La pauvreté la plus terrible qui existe dans les familles est le manque d’amour dans le couple et pour les enfants cela engendre de grandes souffrances comme la solitude en l’indifférence, et le sentiment de ne pas être aimé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comment se fait-il que nos gouvernements prennent possession de nos familles et de nos enfants, en enlevant les droits et les responsabilités des parents, en établissant l’armée la plus cruelle, criminelle, ignorante et irresponsable – celle-ci se croit au-dessus de la Cour suprême – elle déloge l’autorité, la dignité et le respect des parents, tout en donnant aux enfants l’autorité qui revient aux parents? Je parle de l’Aide à l’enfance!

Cet organisme empêche les parents de discipliner leurs enfants car ils vivent dans la terreur de se faire enlever leurs enfants. Discipliner son enfant avec une tape est considéré comme un assaut sur l’enfant. Cela est faux!

Ne serait-il pas temps que nos gouvernements arrêtent de gaspiller nos argents qui servent à la destruction des familles et de nos enfants? Et d’arrêter de financer cette armée si coûteuse pour notre société; plus de 1,165 milliard $ sont investis pour détruire nos familles et notre pays. Serions-nous assez lâches ou indifférents pour ne pas prendre nos responsabilités et arrêter cette dévastation?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur