La diversité se fait tirer le portrait


15 septembre 2009 à 12h58

Jeudi dernier devant la bibliothèque à l’intersection Gerrard et Broadview, certains ont pu noter la présence d’un studio photo en plein air. Michelle Gibson et John Beebe photographient les divers visages de Toronto dans différents quartiers dans l’optique d’une exposition future. L’agence de conseil Beeing, spécialisée dans la diversité et l’inclusion, s’est jointe aux photographes durant cette journée.

Un coin de rue animé, deux photographes professionnels munis de leurs outils de travail, deux grands draps noirs de trois mètres de long accrochés verticalement grâce à des barres de métal, un ordinateur, une imprimante ainsi qu’une petite équipe invitant les passants à se faire prendre en photo gratuitement: le studio photo en plein air est en place.

Depuis le début de l’été, Michelle Gibson et son ami John Beebe ont commencé à travailler sur le «projet diversité», dont l’objectif est de faire le portrait des gens dans différents quartiers de la ville en vue d’une exposition prochaine. C’est la fascination pour les visages et pour ce qu’ils peuvent dévoiler ou non dans un portrait qui les a motivé à conduire ce projet visant a essayer de comprendre comment nous nous définissons et nous comprenons en tant que torontois d’origines diverses.

Les passants sont accostés par l’équipe, qui leur explique la démarche, ou viennent d’eux-mêmes voir ce qui se passe. Ceux qui le désirent sont conduits vers le studio, entre les deux grands draps noirs tendus verticalement, et sont photographiés. Leur portrait est tiré sur place et leur est ensuite envoyé. Au bout de deux heures de présence à l’intersection Broadview et Gerrard, les photographes avaient déjà fait une trentaine de portraits.

C’est en lisant un article dans un journal local que Jean-Paul Jean-Baptiste, consultant en diversité et inclusion chez Beeing a découvert le projet des deux photographes. L’agence de consultants, qui a pour but de faciliter les relations entre personnes issues de différents horizons culturels dans les milieux de travail ou dans les écoles, a tout de suite fait le parallèle entre ses activités et le travail de ces deux photographes.

Ainsi, Annemarie Shrouder, créatrice de l’agence, et Jean-Paul Jean-Baptiste les ont contacté et leur ont proposé de se joindre à eux le temps d’une journée, afin de recueillir des témoignages.«Nous demandons aux gens ce qu’ils font dans la vie, ce qu’ils pensent sur la diversité et nous leur demandons aussi ce qu’ils pensent des portraits qu’on leur montre, ce que les gens photographiés font selon eux», expliquait Jean-Paul Jean-Baptiste. «Ça nous permet d’engager un dialogue sur la diversité, sur les stéréotypes. Une fois que les gens ont donné leur avis sur un portrait, ils sont souvent surpris lorsqu’on leur apprend ce que fait en réalité la personne», continue-t-il.

Selon le jeune consultant venu de France il y a quelques années: «les gens veulent vraiment parler de diversité, ils ont beaucoup de choses à dire et des expériences personnelles à partager». Cette collaboration avec les photographes Michelle Gibson et John Beebe est donc une excellente opportunité de rassembler des témoignages, que l’agence pourra utiliser pour ces missions à venir. Les consultants ont également réalisé une vidéo qui sera disponible sur le site de l’agence beeing: www.beeing.ca et envisagent éventuellement de reproduire cette expérience.

Les portraits réalisés dans le cadre du «projet diversité» sont visibles sur le blog des photographes: www.beingtoronto.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Pavillon Omer Deslauriers, un modèle

Bendale Acres Pavillon Omer Deslauriers
Soins de longue durée en français
En lire plus...

20 février 2018 à 11h10

Alors, on danse?

Soirée dansante Saint-Valentin école Gaétan-Gervais
Fête de la St-Valentin pour des élèves aux besoins particuliers
En lire plus...

20 février 2018 à 11h00

Non, le chocolat ne disparaîtra pas en 2050

Chocolat
Si rien n’est fait pour adapter les cultures de cacao aux changements climatiques, le chocolat pourrait disparaître de nos tablettes d’ici 2050. C’est du...
En lire plus...

20 février 2018 à 10h15

Pot-Pourri va épingler les médias racistes et homophobes

CIUT Pot-Pourri
Pour conclure le Mois de l’histoire des Noirs, le Pot-Pourri Show proposera une émission bien spéciale le dimanche 25 février: on y dévoilera une...
En lire plus...

20 février 2018 à 9h00

Avant l’archipel, premier spectacle «bi-frontal» du TfT

Avant l'archipel / Théâtre français de Toronto
En tournée dans les écoles et le 2 mars pour le grand public
En lire plus...

20 février 2018 à 7h00

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur