La démolition est l’ennemi du patrimoine culturel

La démolition est l’ennemi du patrimoine culturel

Gilles Huot, passionné du patrimoine historique


23 avril 2018 à 14h00

«Une ville sans édifices est comme une personne sans mémoire» a cité Gilles Huot pour illustrer l’importance de la rénovation du patrimoine. Pour cet habitant du quartier Cabbagetown, on n’a pas à démolir le passé pour préserver notre culture.

Gilles ne se définit pas comme un spécialiste, mais comme un passionné d’histoire du patrimoine. À travers les photographies de son quartier, ce salarié des services en français du gouvernement de l’Ontario, conférencier du mois de la Société d’Histoire à l’Alliance française, nous a fait découvrir l’importance de conjuguer passé avec avenir.

La préservation est une bonne idée… qui est arrivée trop tard à Toronto, selon lui. La loi à ce sujet n’a été votée qu’en 1975. Et encore, elle a mis du temps à s’installer.

Protéger l’histoire

Cabbagetown n’est protégé que depuis 2002, alors que celui-ci enferme les édifices les plus historiques de Toronto. «Entre 2010 et 2014, ce sont plus de 7000 propriétés historiques qui ont été rénovées», précise Gilles Huot.

La question ici est celle du «paysage urbain». La ville est construite selon une harmonie particulière, les bâtiments dépendent des artères où elles se trouvent.

La démolition est l’ennemi du patrimoine culturel

Des districts préservés

Depuis lors, le gouvernement de l’Ontario a mis en place une désignation patrimoniale des édifices. Avant, cela se faisait individuellement, aujourd’hui, tout est mis en place par district. À Cabbagetown, il y en a trois principaux par exemple.

Cette désignation encouragera au mieux la rénovation des bâtiments parfois laissés à l’abandon. Pour les habitants, cela représentera également des restrictions. Gilles qui habite dans un district préservé témoigne de cela.

«Pour changer  les parties visibles d’un édifice, il faut demander une autorisation à la ville, et souvent c’est refusé.» Mais au-delà d’un besoin individuel, la rénovation à Toronto est importante pour garder une trace de ce «petit village devenu ville commerciale».

Petite ville devenue grande

Pour le passionné d’histoire du patrimoine, l’urbanisation remonte principalement à l’arrivée du chemin de fer à Toronto dans les années 1850, qui a permis une émancipation de la Ville Reine. Quand cela a apporté une plus grande densité de population, la ville a connu un réveil trop tardif pour comprendre les enjeux de son patrimoine.

Gilles Huot s’est d’ailleurs engagé à la cause en créant l’Association pour la préservation de Cabbagetown. Pour lui, aujourd’hui, il est nécessaire de sensibiliser les habitants à leurs quartiers, pour leur permettre de l’apprécier et de les protéger.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Rolling Stones et Hell’s Angels dans un polar français

Éditions de La Martinière
Le 6 décembre 1969, les Rolling Stones tiennent un concert sur le circuit de stock-car d’Altamont, en Californie. Les Hell’s Angels ont pour tâche...
En lire plus...

17 mars 2019 à 9h00

Quiz : Fêtes nationales

quiz
Quiz : Ne ratez pas les fêtes nationales les plus importantes.
En lire plus...

17 mars 2019 à 7h00

Star Wars débarque à l’Orchestre symphonique

TSO
Parce qu’heureusement, il n’est pas forcément nécessaire d’aller sur la planète Tatooine pour être projeté dans l’univers Star Wars, l’Orchestre symphonique de Toronto en...
En lire plus...

16 mars 2019 à 11h00

L’Acadie se donne rendez-vous en août

Du 10 au 24 août 2019, l’Acadie donne rendez-vous à toute la parenté et aux amis pour cette gigantesque manifestation de fierté culturelle pimentée...
En lire plus...

16 mars 2019 à 9h00

Vaccin-autisme: et si c’était le contraire?

Les données d'une nouvelle étude contiennent une possibilité que ce soit le fait de ne pas avoir été vacciné qui augmente les risques d’autisme.
En lire plus...

Les Maple Leafs célèbrent la St-Patrick en grand

C'était soir de fête à l'Aréna Scotiabank vendredi alors que les Maple Leafs recevaient la visite des Flyers de Philadelphie. Pour l'occasion, l'équipe locale...
En lire plus...

16 mars 2019 à 0h13

Répertoire des villes disparues: réfléchir l’inclusion

Répertoire des villes disparues
Répertoire des villes disparues, le plus récent long métrage de Denis Côté, un drame fantastique, est présenté au Tiff Bell Lightbox.
En lire plus...

15 mars 2019 à 17h17

Les Raptors maîtrisent les Lakers

Lakers
Malgré l’absence de leur maître à jouer Kyle Lowry, les Raptors de Toronto n’ont pas eu de mal à venir à bout d’une équipe...
En lire plus...

15 mars 2019 à 15h00

Paul Meslet : ode aux mots et à la chanson

Paul Meslet
Amoureux des mots, de la poésie, et de la chanson, Paul Meslet envoûte. Ce chanteur-poète français originaire de l’Ouest de la France (Angers) se...
En lire plus...

15 mars 2019 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur