La colonisation française a séparé Juifs et Musulmans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Juifs et Musulmans sont originaires des mêmes territoires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, mais une première fracture moderne a été provoqué en 1870 par la colonisation française qui, en Algérie, a accordé la citoyenneté aux Juifs mais pas automatiquement, et encore moins en pratique, aux Musulmans.

C’est ce qu’a expliqué l’éminent historien français Benjamin Stora, spécialiste de cette période et de cette problématique, à l’Alliance française de Toronto jeudi dernier.

«L’égalité politique est rompue à partir de la fin du XIXe siècle», dit-il. «Une séparation accompagnée d’une acculturation qui touche quatre générations.»

Auparavant, les conquêtes napoléoniennes dans l’Empire ottoman avaient introduit dans le monde musulman, notamment en Tunisie, le principe de «l’égalité citoyenne de toutes les minorités». Ces considérations seront toutefois mises de côté par les élites du monde musulman, à partir des années 1850-1880, «au profit de la reconquête d’une souveraineté perdue ou menacée».

La conférence portait sur les causes de la séparation actuelle, aux conséquences souvent tragiques, entre les Juifs et les Musulmans.

Benjamin Stora est né en 1950 à Constantine, en Algérie. Ses recherches portent sur l’histoire de l’Algérie et notamment la guerre d’Algérie, et plus largement sur l’histoire du Maghreb contemporain, ainsi que sur l’empire colonial français et l’immigration en France.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’origine juive, il a dû quitter l’Algérie en 1962. Il enseigne actuellement à l’Université Paris 13 et à l’INALCO (Langues orientales, Paris).

«Cette conférence sur la relation entre les Juifs et les Musulmans est un ouvrage (L’Histoire des Juifs et des Musulmans, 2013) que j’ai dirigé avec Abdelwahab Meddeb, qui est malheureusement brutalement décédé l’an dernier», raconter le professeur Stora.

Ils ont travaillé pendant 5 ans pour faire ce travail qui a mobilisé 120 chercheurs internationaux. Le livre est sorti en 2013 et a connu un très grand succès.

«Les choses ne sont jamais simples en histoire», dit-il. «Il est essentiel de comprendre les mécanismes qui se mettent en place dans la séparation. Si on ne fait pas d’histoire très concrète, très pratique, on reste sur un terrain abstrait, soit religieux ou soit idéologique.»

Comment, aujourd’hui, réconcilier Juifs et Musulmans? Ce sera peut-être le sujet d’une autre conférence.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur