La Cité collégiale s’offre un centre de formation en métiers de la construction

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Cité collégiale a procédé vendredi dernier, le 20 septembre, à l’ouverture officielle du Centre des métiers Minto – campus Alphonse-Desjardins, à Orléans. Plus de 300 personnes étaient sur place pour célébrer en grand l’inauguration du Centre, sur un nouveau campus qui témoigne de la croissance exceptionnelle du plus grand collège de langue française de l’Ontario.

Les étudiants et les apprentis en métiers de la construction du Collège peuvent dorénavant profiter d’installations ultramodernes dignes d’un secteur en pleine expansion.

Les métiers constituent un excellent choix de carrière qui offre de nombreuses possibilités d’emploi: on estime que 7000 travailleurs de la construction seront requis pour répondre à la demande dans l’Est ontarien d’ici 2015.

Le Centre des métiers sera le lieu de formation par excellence pour les diplômés des écoles secondaires qui désirent poursuivre leurs études postsecondaires en français dans les métiers spécialisés du monde de la construction.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et les étudiants ont bien compris le message: à peine ouvert, le Centre des métiers Minto – campus Alphonse-Desjardins, construit au coût de 18 millions $, fonctionne déjà à pleine capacité, avec près de 350 étudiants et 350 apprentis attendus en 2010-2011.

Rappelons que la construction du Centre a été rendue possible par les généreuses contributions de nombreux partenaires des secteurs publics (le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et la ville d’Ottawa) et des secteurs privés (dont Minto Communities Inc. et le Mouvement Desjardins, et de nombreux autres donateurs à l’apport tout aussi essentiel). Sans eux, le Centre des métiers Minto – campus Alphonse-Desjardins ne serait jamais passé du rêve à la réalité.

«La Cité collégiale a bien le vent dans les voiles. Avec son nouveau centre de formation en métiers de la construction, elle offre à ses étudiants et à ses apprentis les installations qu’ils méritent. Le Collège s’engage, plus que jamais, à former une main d’oeuvre francophone apte à travailler dans des milieux bilingues, pour le plus grand bien économique de la province», se réjouit Lise Bourgeois, présidente du Collège.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur