La chance de jouer pour 10 000 voyageurs par jour

Partagez
Tweetez
Envoyez

Près de 200 artistes ont participé, vendredi, samedi et dimanche au CNE, aux auditions en vue d’obtenir une licence leur permettant de jouer de la musique dans le métro pour la plus grande joie des voyageurs de la TTC.

«Cette licence me permettra non seulement de partager mon amour de la musique, mais elle m’exposera à près de 10 000 voyageurs par jour», confie à L’Express le musicien Leo Zhang participant à ces auditions pour la septième fois.

Ce programme des transports en commun de Toronto est l’un des plus importants en l’Amérique du Nord. Des musiciens de tous genres se sont déplacés dans l’espoir d’être choisis.

La TTC organise cet événement chaque année depuis 32 ans. Avant, les musiciens n’avaient tout simplement pas le droit de jouer leur musique dans le métro.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les musiciens étaient auditionnés par plus de 30 juges qui ont eu la très complexe tâche d’en choisir 74 au terme de ce weekend. «Ces juges, se sont pour la plupart des personnalités dans le monde du divertissement ou des médias», précise Bernard Hachey, un retraité de la TTC qui agissait comme maître de cérémonie de l’évènement.

Les musiciens classiques, rocks ou folks jouaient de la guitare, de la flûte ou encore du violon. Presque tous les styles et les instruments (transportables dans le métro) s’y trouvaient.

C’est dans une ambiance très compétitive que les musiciens sont passés les uns après les autres devant un panel de trois juges pour démontrer leur talent durant sept minutes chacun.

Une fois choisis, ces musiciens deviennent des «ambassadeurs de la TTC». La licence tant convoitée garantit à ces bohèmes une certaine stabilité financière, du moins pour un an.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur