La Banque du Canada prévoit une hausses de taux

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le vent a tourné au Canada au cours des dernières semaines. Il n’y a pas si longtemps, le ralentissement de l’économie au pays et la baisse de cadence chez nos voisins du sud nous laissaient croire que la Banque du Canada allait abaisser les taux d’intérêt.

En quelques mois, les prévisions ont fait des culbutes. Non seulement la banque ne va pas réduire ses taux, mais elle s’apprête à les augmenter. Dans son communiqué publié mardi dernier, la Banque du Canada affirme «qu’une certaine hausse du taux cible du financement à un jour pourrait s’avérer nécessaire dans un proche avenir pour ramener l’inflation au niveau visé.»

Ce qui a poussé l’institution à changer de ton, c’est la demande qui demeure forte, demande des consommateurs, demande aussi des étrangers pour les ressources canadiennes.

Les prix sont en hausse et le rôle premier de la banque centrale est de contenir la poussée de l’inflation. Il faut dire que le taux de chômage est à son plus bas en 33 ans et que la croissance économique au Canada a repris de la vigueur au premier trimestre avec une hausse annualisée de 3,7%.

Donc, même si l’Ontario et le Québec connaissent certaines difficultés économiques et même si le dollar canadien bat des records vieux de 30 ans, la Banque du Canada considère que des hausses de taux d’intérêt seront nécessaires très bientôt. D’ailleurs, le premier ministre Stephen Harper a déclaré à l’agence Bloomberg que ce serait une grave erreur d’intervenir pour stopper la progression du dollar afin de sauver des emplois manufacturiers.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les profits des grandes banques

Nouvel arrivage de profits pour les six grandes banques canadiennes. Au cours du dernier trimestre encore, la récolte a été fructueuse. Les profits ont grimpé pour tout le monde alors que les gens investissent et dépensent.

Voici les résultats financiers des grandes institutions pour le 2e trimestre 2007:
RBC 1,279 milliard $
Scotia 1,04 milliard $
TD 879 millions $
CIBC 807 millions $
BMO 671 millions $
Nationale 233 millions $
TOTAL 4,91 milliards $

Stelco est à vendre

Alors qu’on se demande combien de joyaux industriels canadiens seront vendus dans les prochains mois à des intérêts étrangers, l’aciérie ontarienne Stelco confirme qu’elle est à vendre.

L’entreprise a déclaré vendredi dernier que la révision de ses «options stratégiques» avait pour but de vendre la société. La société de Hamilton a mandaté un comité spécial de dirigeants et de conseillers pour l’aider à évaluer les offres et autres possibilités qui se présentent à elle.

Les discussions commencent à peine, affirme la société, avec les acheteurs potentiels. Et, rien n’assure qu’une transaction sera conclue.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quebecor achète Osprey

Quebecor Media, propriétaire du Toronto Sun et des autres journaux du groupe Sun, a annoncé l’acquisition de l’éditeur de plusieurs petits journaux régionaux Osprey Media, de Markham.

La transaction est évaluée à 517 millions $. Osprey possède 21 quotidiens et 33 journaux périodiques, notamment des guides d’achat et des magazines, dans les régions de St. Catharines, Kingston et Peterborough.

La famille Sifton publiait les journaux de la société Osprey depuis un siècle, une famille qui fait partie du patrimoine industriel canadien.

Gérald Fillion est journaliste spécialisé en économie à Radio-Canada. Consultez son carnet: www.radio-canada.ca/carnet.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur