Jouer pour apprendre le français

Un site interactif pour les 13-17 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Pelleter des nuages», «se tirer une bûche», «se péter les bretelles»… Ces expressions typiquement canadiennes font partie du patrimoine de la langue française. Cependant, elles se perdent un peu au fil du temps, tout comme l’apprentissage du français chez la jeune génération.

Pour encourager les jeunes francophones du Canada, le site internet, «Ta parole est en jeu» vient d’être lancé pour apprendre en s’amusant. Comme le titre l’indique, le site prône la défense de la langue française au Canada qui apparaît comme un combat à mener pour la faire perdurer et ne pas risquer de «perdre la parole».

L’animateur de télévision Mathieu Pichette est le porte-parole du projet.

Le site internet est né d’une initiative conjointe entre le Groupe des Technologies de l’Apprentissage de l’Université de Moncton et l’Office National du Film du Canada (ONF).

Loin d’être là pour enseigner les règles de grammaire ou d’orthographe, ce projet se place plutôt dans une perspective ludique avec comme objectif la défense du français au Canada. On peut lire sur une des pages du site: «Un site web qui explore les couleurs, les accents et les particularités de la langue française au Canada.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une plateforme ludique

Ta parole est en jeu se présente donc comme un espace communautaire avec des jeux et des vidéos. En tout, 6 jeux différents sont disponibles, certains concernent les expressions, d’autres les accents des différentes populations ou encore le vocabulaire typiquement canadien-français.

Les jeux rapportent des points et un classement de tous les internautes est disponible.

C’est en tout plus de 498 mots et expressions qui sont expliqués de manière ludique.

On retrouve également des vidéos. Une par province canadienne, elles sont réalisées sous forme de courts films d’animation, et expliquent l’origine du français dans chaque territoire.

Mathieu Pichette

Mathieu Pichette explique à L’Express combien c’est un projet qui lui tient à cœur: «J’ai grandi en Ontario, j’ai fait mes études au Québec. J’ai réalisé tard à quel point j’ai eu de la chance de grandir en français, et d’avoir eu un bon encadrement francophone.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avec une telle initiative, les jeunes sont au cœur de la cible qui s’adresse directement aux 13-17 ans. C’est en effet à eux qu’il faut transmettre l’héritage culturel dans l’espoir de le faire durer le plus longtemps possible.

Proposer un site internet est une façon de les toucher au plus proche de leur quotidien. Pour Mathieu Pichette c’était une évidence: «le site web est le support nécessaire, on est dans l’ère internet.»

Il ajoute: «il n’y a rien de cool à 15 ans dans le fait de parler français; je pense que les fondateurs du projet ont compris qu’internet peut jouer gros chez la jeune génération».

Les codes de la culture web

Ta parole est en jeu est donc un site qui s’inspire directement de la culture web que les jeunes aujourd’hui connaissent parfaitement.

Avec un design soigné, il se présente comme un espace communautaire. Une communauté qui se présente sous plusieurs formes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tout d’abord sous un aspect géographique: les utilisateurs sont désignés selon la province où ils jouent, mais également une communauté qui dépasse les frontières, les joueurs peuvent jouer en duel avec n’importe quel internaute inscrit. Grâce à une carte interactive, on peut voir qui est connecté sur le site en direct.

Au final on peut donc jouer les uns contre les autres, se construire un cercle d’amis virtuel, etc., tout en apprenant ou révisant certains éléments de la langue française. C’est une façon ludique d’éduquer les jeunes sur un support informatique qu’ils maitrisent.

Le lancement du site n’est que la première étape, la prochaine sera une collaboration avec les écoles. Une perspective intéressante qui servira de support éducatif aux professeurs.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur