Jean Lemay élu président de l’AFOCSC

Partagez
Tweetez
Envoyez

Lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue à Ottawa en fin de semaine, les membres de l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) ont acclamé Jean Lemay à titre de président. Conseiller scolaire depuis plus de 25 ans, M. Lemay a été président du Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien.

Fonctionnaire à la retraite du gouvernement fédéral, M. Lemay s’est vu décerner récemment le Prix Jean-Robert Gauthier par la Fédération nationale des conseils scolaires francophone (FNCSF) pour sa contribution exceptionnelle à l’éducation en langue française.

La présidente sortante de l’AFOCSC, Melinda Chartrand, qui représente toujours la région de Lincoln-Niagara au sein du Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), s’est vue acclamer à titre de vice-présidente. Mme Chartrand a présidé l’AFOCSC durant les trois dernières années.

«Étant la première vice-présidente de la FNCSF, je travaille au niveau national pour le respect de nos droits en matière d’éducation», a-t-elle expliqué. «Je prends donc un recul afin de m’occuper d’autres dossiers qui m’intéressent, mais je serai présente pour appuyer M. Lemay dans ses fonctions.»

Négociations provinciales

Dans le cadre de cette assemblée générale annuelle, la direction de l’AFOCSC a présenté à ses membres sa planification stratégique 2014-2019. «Dans un monde en constante évolution, l’AFOCSC doit être prête à affronter les défis afin d’assurer une éducation catholique de qualité en langue française», a déclaré le directeur général, Benoit Mercier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La nouvelle planification stratégique se repose sur quatre axes d’intervention, soit la fidélisation, la vitalité de la francophonie, la catholicité et la capacité organisationnelle.

De plus, les membres ont adopté des modifications aux Statuts et Règlements de l’AFOCSC qui, avec l’adoption l’an dernier de la réforme de la négociation collective dans les conseils scolaires, représentera ses huit conseils membres totalisant 72 000 élèves à une table centrale de négociation avec le gouvernement et les syndicats.

Droits constitutionnels

Le samedi 12 avril, réunis sous le thème «On récolte ce que l’on s’aime», un jeu de mots sur un texte de la Bible, les membres de l’AFOCSC ont eu l’occasion d’assister à des ateliers en lien avec leur rôle de conseillères et de conseillers scolaires, entre autres un atelier avec Me Mark Power sur les droits constitutionnels en matière d’éducation en Ontario.

C’est Me Power, autrefois chez Heenan Blaikie, qui représente le CSDCCS dans sa poursuite contre le gouvernement provincial pour l’obtention d’une meilleure école secondaire à Hamilton.

Me Ronald Caza, en s’inspirant du Petit Prince de St Exupéry, a réussi à faire des liens entre le roman et la francophonie ontarienne. «Tout comme la rose, la langue française est vulnérable aux forces extérieures, il faut donc la nourrir et en prendre soin si nous voulons qu’elle s’épanouisse et garde toute sa vitalité»…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur