Jean-Gilles Pelletier quitte le Centre francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le directeur général du Centre francophone, Jean-Gilles Pelletier quittera ses fonctions le 20 juin prochain. Il a accepté un poste de cadre supérieur au Conseil des ministres de l’Éducation au Canada.

«C’est une opportunité qui s’est présentée à moi, explique Jean-Gilles Pelletier. Ce Conseil regroupe les ministres de l’Éducation provinciaux et vise à établir une meilleure collaboration entre les provinces.»

M. Pelletier laissera donc derrière lui un Centre de services en français considéré comme un modèle et qui n’a cessé de s’agrandir au fil des ans. «De 17 personnes employées et un budget de 1,7 millions, nous sommes passés à 80 employés et un budget de 7 millions!»

Jean-Gilles Pelletier juge ses années passées à la tête du Centre francophone comme fondamentales et extrêmement formatrices pour lui, et les motifs de satisfaction sont nombreux: «Nous avons mené à bien la fusion de deux organismes, ce qui n’est jamais très facile, notre offre de services a connu une forte croissance, nous avons établi une relation très fructueuse avec les différents niveaux de gouvernement…»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bien que le Centre francophone soit désormais un acteur solidement établi dans le paysage ontarien, le prochain directeur aura encore fort à faire et devra rester vigilant: «Il faut toujours veiller à ce que les différentes équipes fonctionnent de concert; il faudrait aussi développer d’autres services, notamment les services à la petite enfance, en santé mentale. Il faudra quelqu’un qui aime relever les défis!»

Jean-Gilles Pelletier occupait les fonctions de direction générale du Centre médico-social communautaire (CMSC) depuis novembre 1997. Il a été nommé directeur général du Centre francophone de Toronto suite à la fusion avec le CMSC en 2004.

Le président du Conseil d’administration du CFT, Jean-Luc Bernard, tient à souligner «la contribution remarquable de M. Pelletier au développement du Centre francophone de Toronto, et particulièrement au développement de services en français à Toronto.»

«Nous sommes confiants dans ses capacités de relever de nouveaux défis et lui souhaitons tout le succès dans ses projets futurs.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur