Jean-Gilles Pelletier présidera le nouveau Conseil consultatif des services de santé

Partagez
Tweetez
Envoyez

Tel qu’évoqué dans L’Express de la semaine dernière, le gouvernement a annoncé récemment la création d’un Conseil consultatif des services de santé en français en Ontario et a nommé Jean-Gilles Pelletier, le directeur du Centre francophone de Toronto, à sa présidence.

Cette annonce n’a pas manqué de susciter les réactions d’organismes francophones, notamment celle de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO). Le porte-parole politique de la francophonie ontarienne s’est réjouit sans réserve de cette annonce, soulignant l’effort considérable du gouvernement McGuinty envers les exigences de la Loi de 2006 sur l’intégration du système de santé local (LISSL)

«L’AFO félicite le gouvernement de tenir bon sur sa promesse. Le rôle de ce Conseil consultatif sera primordial car il avisera le ministre de la santé sur les questions liées à la santé et à la prestation des services et formulera des politiques et des stratégies qui favoriseront l’accès en français à l’échelle de la province.»

La déclaration de la présidente de l’AFO Mariette Carrier-Fraser conjugue satisfaction et espoir. L’annonce du ministre de la Santé George Smitherman et de Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones, lundi 26 novembre, a visiblement satisfait l’AFO, qui a notamment souligné «le calibre exceptionnel de tous les membres du Conseil».

Dans un communiqué émis par l’organe politique francophone, il est question du «choix judicieux de Jean-Gilles Pelletier à la présidence».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’AFO exprime également son bonheur suite à la nomination de Gérald Savoie, président-directeur général de l’Hôpital Montfort et de Marc Bédard, directeur général du Réseau francophone de santé du nord de l’Ontario et membre du Conseil d’administration de l’AFO, deux personnes recommandées au gouvernement par l’Assemblée.

En conclusion, Mariette Carrier-Fraser s’appuie sur cette avancée majeure pour souligner les derniers efforts à entreprendre dans les prochains mois: «Maintenant que deux des trois dispositions de la Loi de 2006 sur l’intégration du système de santé sont en place, soit les Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) et le Conseil consultatif, les RLISS pourront se pencher sur la troisième disposition, la planification des services de santé en français dans leur zone géographique. 

L’AFO propose que les Réseaux de services de santé en français existants, sans être exclusifs, puissent être des entités propices à cet exercice de planification.  De cette façon, la collectivité francophone de l’Ontario sera bien servie plus tôt au lieu de plus tard.»

Une variable temporelle importante qui constituera le prochain objectif de l’AFO et du gouvernement ontarien dans le dossier des RLISS.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur