Je schmooze, tu schmoozes, il schmooze…

Partagez
Tweetez
Envoyez

Créé en 2006 la petite entreprise de communication et d’événementiel Cityevents se préoccupe de plus en plus des francophones de Toronto. Il y a deux ans, Deb Lewis, la gérante, a décidé de proposer quelques évènements «Schmooze», lors de la saison estivale.

Sur le toit de l’immeuble de la maison Mercer au 15 rue Mercer, de 17h à 23h, c’est le rendez-vous des collègues après le travail.

«Nous faisons toutes les démarches par courriels, aux entreprises francophones, aux groupes francophones, sur Facebook aussi. C’est ouvert à tous, mais nous aimerions transformer cet évènement en un lieu de rendez-vous pour que les nouveaux arrivants francophones ne se sentent pas seuls et fassent rapidement des rencontres», explique Deb Lewis.

Chaque année depuis 4 ans, l’entrepreneuse engage des stagiaires français pour promouvoir plus d’évènements pour les francophones. «J’ai déjà organisé quatre évènements Schmooze en deux mois», précise Deb.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Puisque nous sommes Français», raconte Maxence Rallot, stagiaire à Cityevents, «avec deux autres de mes camarades, nous devions inviter le plus de jeunes Français possible. Et franchement, il y a des vendredis où il y a une majorité de Français, ça fait bizarre d’ailleurs, on se croirait à Paris!»

À chaque évènement, le Schmooze invite ses hôtes autour d’un buffet concocté par des professionnels, accompagné d’un alcool proposé par un exposant. Vin, whisky ou tequila, le vendredi à la maison Mercer, il est possible de déguster gratuitement un verre ou deux d’alcool.

Clément Pantzavelta, Marseillais d’origine, s’était rendu au premier évènement Schmooze au début du mois de juillet et semble y avoir créé son cercle social: «J’ai vu sur Facebook que beaucoup de Français se rendaient là-bas. Je ne connaissais personne ici en arrivant, alors j’ai saisi l’opportunité et j’ai finalement rencontré énormément de monde que j’ai continué à fréquenter ensuite», explique Clément, enjoué.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur