Je peux crier Victoire!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis cinq semaines, Radio-Canada diffuse un Téléjournal Ontario les samedis et dimanches. Cette émission est diffusée dans le Sud et le Nord de l’Ontario. L’Est a son propre téléjournal en provenance de la station d’Ottawa-Outaouais. Jusqu’au 26 octobre dernier, Radio-Canada nous servait ce bulletin de nouvelles outaouaises.

Il y a belle lurette que je me suis plaint de l’incongruité de servir des nouvelles outaouaises aux gens du Sud et du Nord ontariens. On ne présente pas les nouvelles de Sherbrooke aux gens de Sept-Îles, alors pourquoi celles Ottawa ou Gatineau seraient servies aux gens de Toronto?

Dans le temps, on m’a répondu que Radio-Canada diffusait régulièrement L’Ontario en bref (un bulletin de cinq minutes à diverses heures en fin de semaine).

J’ai porté plainte auprès de l’Ombudsman de la Société Radio-Canada et auprès du Commissariat aux langues officielles, alléguant que l’offre de service n’était pas égale pour tous, que la SRC adoptait une politique de deux poids, deux mesures.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Je suis certain que je ne suis pas le seul à avoir fait pression pour obtenir un téléjournal en bonne et due forme sept jours sur sept. Je me permets néanmoins de crier Victoire!

Je ne sais pas quel rôle l’Ombudsman de Radio-Canada a joué dans le changement qui s’est opéré. Je me suis souvent adressé à ce bureau pour déplorer des incongruités à RDI qui se prend trop souvent pour le «Réseau de l’information québécoise».

Chaque fois, on a ménagé la chèvre et le chou, pour finalement ne pas blâmer la société d’État. Je crois que le Commissariat aux langues officielles du Canada a joué un rôle plus proactif.

Quoi qu’il en soit, les Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes de Windsor, Welland, Toronto, Penetanguishene, Sudbury, Timmins et Hearst ont enfin un téléjournal à leur image. C’est ce que je souhaitais. Merci.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur