Jamais deux sans trois… raisons de fêter

Partagez
Tweetez
Envoyez

Entre le 21 juin et le 1er juillet, vous avez trois occasions de célébrer: Pride Toronto, la Saint-Jean et la Fête du Canada. Je pourrais même ajouter le solstice d’été, qui est aussi la fête des Autochtones. La semaine dernière, je vous ai parlé de la Saint-Jean-Baptiste. Peut-être l’avez-vous célébrée sur le nouveau site de la Franco-Fête, la place Yonge-Dundas.

Dans le cas de Toronto Pride, ce sont dix jours de célébrations qui sont au menu. Plusieurs ne se déplacent que pour le traditionnel défilé de la Fierté gaie, le dimanche après-midi. Je dirais que 40% le font par curiosité et 60% par soutien à la communauté LGBT.

En écrivant LGBT, je n’ai inclus que les gais, lesbiennes, personnes bisexuelles et transgenres. Si j’avais écrit LGBTQIA, j’aurais ajouté les personnes en questionnement, les personnes intersexuelles ou asexuelles, et les alliés. Mais vous comprenez que LGBT est inclusif (et plus court).

Cette année, grâce à FrancoQueer, la programmation de Toronto Pride a plusieurs accents francophones. Il y a déjà eu une soirée littéraire au Théâtre français de Toronto (21 juin) et un apéro double fierté (24 juin).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il vous reste un «ménage à trois» (29 juin) qui met en scène une drag queen, une femme fatale et une chanteuse gutsy (la Franco-Ontarienne Tricia Foster), ainsi qu’un party disco avec Patsy Gallant (30 juin). Info: www.pridetoronto.com

Il y a aussi la foire communautaire de Toronto Pride (29 juin), à laquelle participent des organismes communautaires tels que Franco-Queer.

Cette année, la Fête du Canada a lieu un lundi, donc nous avons une longue fin de semaine. Certaines célébrations s’étireront sur trois jours. Ce n’est pas trop pour souligner les 146 ans de la Confédération canadienne. Quand ce sera les 150e anniversaire, le 1er juillet tombera un samedi, mais nous aurons alors congé le lundi suivant.

Fêtons une fois, fêtons deux fois, fêtons trois fois!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur