Intégrer le français dans l’Ordre des métiers de l’Ontario

Valoriser les travailleurs manuels


13 octobre 2009 à 16h26

Une nouvelle corporation de métiers pourrait voir le jour dans la province. Le projet de loi déposé en mai dernier par le ministre de la Formation et des collèges et universités, visant à créer l’Ordre de métiers de l’Ontario, est à l’étude. Le Collège Boréal en a profité pour déposer ses recommandations auprès du Comité permanent de la justice.

Le projet de Loi 183, visant à mettre en place l’Ordre des métiers de l’Ontario a pour buts de rehausser l’image des métiers techniques, de contribuer à une standardisation au niveau de la formation et de la politique de qualité.

Il permettrait de déterminer lesquels doivent être réglementés en établissant notamment le nombre d’étudiants pour certaines filières et les conditions d’accès aux métiers techniques pour les immigrants.

Daniel Giroux, vice-président de Entreprises Boréal, responsable des programmes d’employabilité pour les campus du collège Boréal, partage l’importance de la réalisation de tels objectifs, mais il considère également que «la référence aux services en français devrait être plus évidente» dans ce projet de Loi.

Selon lui, «au regard de plusieurs lois existantes comme la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées, la Loi de 1996 sur l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario ou la Loi de 2006 sur l’intégration du système de santé local, qui prennent des dispositions variées en faveur des francophones de la province, le projet de Loi 183 devrait aller dans le même sens».

C’est l’avis de l’administration du Collège Boréal. L’établissement a déposé le 24 septembre un mémoire composé de 10 recommandations ayant trait aux droits linguistiques des francophones de l’Ontario.

Instances francophones

«Le projet de Loi ne prévoit pas de représentation francophone au sein de l’Ordre des métiers», explique Daniel Giroux. Le Collège Boréal espère donc remédier à cela en demandant une représentation francophone au conseil d’administration, au conseil de division, au conseil des métiers et au comité de révision de l’Ordre ainsi qu’au Conseil des nominations.

Il demande également à ce que l’Ordre des métiers soit désigné comme organisme offrant des services publics qui fournit des services en français.

Le mémoire présenté par le Président du Collège Boréal, Denis Hubert, préconise d’identifier la langue de préférence, les antécédents scolaires linguistiques de chaque membre de l’Ordre et d’assurer la possibilité d’utiliser le français dans tous les rapports avec cet organisme.

Apprentissage en français

Les recommandations envisagent également la création d’un conseil consultatif sur les services en français relevant du ministère de la Formation et des collèges et universités et du ministre délégué aux Affaires francophones pour les questions liées au français en rapport avec le système d’apprentissage de l’Ontario.

Benoît Clément, chef des communications stratégiques au Collège Boréal, précise que l’organisme «Collèges de l’Ontario, qui représente les 24 collèges communautaires de la province, appuie la recommandation du Collège Boréal concernant la reconnaissance officielle de l’Ordre des métiers de l’Ontario par la Loi sur les services en français», mais ajoute que ce groupement n’aurait «pas pris de position quant à l’obligation d’avoir des représentants francophones au sein des instances gouvernantes de cet Ordre».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur