Incapacité d’innover?

Partagez
Tweetez
Envoyez

OTTAWA – Un bilan rendu public jeudi par le Conference Board du Canada indique que les résultats du Canada au chapitre de l’innovation sont peu reluisants. Ce bilan place le Canada au 13e rang des 17 pays comparés au chapitre de l’innovation. On y mentionne que les bonnes idées du Canada ne sont pas transformées en produits ou services qui pourraient être vendus par des Canadiens sur les marchés mondiaux.

L’organisme explique que le Canada produit de bonnes connaissances scientifiques grâce à ses universités, à ses écoles d’ingénieurs, à ses hôpitaux universitaires et à ses instituts technologiques. Mais il ajoute que ses politiques et pratiques actuelles ne soutiennent pas la commercialisation des découvertes canadiennes sous la forme de produits vendables sur le marché mondial.

Si le Canada obtient globalement un « D » pour l’innovation, il présente un « C » dans trois domaines: les articles scientifiques, la part du marché des services axés sur le savoir et celle du marché de l’aérospatiale. On souligne d’ailleurs que l’industrie aérospatiale est l’un des rares exemples canadiens où le gouvernement et le milieu des affaires travaillent ensemble afin de développer une industrie à la fine pointe de la technologie et des entreprises dominantes à l’échelle internationale.

Le Conference Board affirme que les entreprises canadiennes et les gouvernements doivent s’entendre sur des stratégies d’innovation et avoir des politiques plus cohérentes. Il suggère de choisir les domaines technologiques dans lesquels le Canada peut devenir un chef de file mondial et se concentrer sur ces domaines. Les trois pays qui obtiennent un « A » – les Etats-Unis, la Suisse et l’Irlande – ont choisi de concentrer leurs efforts sur des secteurs particuliers et de transformer les idées créatives en produits ou services à vendre sur les marchés mondiaux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur